Rue Frontenac - Lettre à Madame la ministre du Travail






Lettre à Madame la ministre du Travail PDF Imprimer Envoyer
La chronique d'Yvon Laprade
Lundi, 27 juin 2011 01:30
Mise à jour le Lundi, 27 juin 2011 02:47

Chère Madame la ministre du Travail,

Comme ça, madame la ministre du Travail, votre gouvernement a fait adopter une loi spéciale au cours du week-end pour forcer le retour au travail des 48 000 syndiqués aux Postes en lock-out depuis deux semaines.

Comme ça, vous avez agi en toute bonne foi parce qu’il était «évident», selon vous, que cet arrêt de travail causait des torts importants aux petites entreprises et aux consommateurs partout au pays.

Comme ça, vous avez agi «pour protéger l’économie du pays».

Je vous savais déterminée, madame la ministre Lisa Raitt. J’ignorais toutefois que vous étiez prête à tout pour mettre au pas le puissant syndicat des Postes.

De toute évidence, vous n’aimez pas les conflits de travail. Et vous ne souhaitez pas qu’ils s’éternisent. Mais tout de même: ça ne faisait que deux petites semaines que les employés des Postes étaient en lock-out. Pas en grève. En lock-out.

Il faut comprendre, madame la ministre, qu’on ne règle pas un conflit de travail – encore moins un lock-out – en adoptant une loi spéciale. Photo d’archives Reuters

La nuance est importante. Ce ne sont pas les employés qui avaient voté pour sortir. C’est l’employeur qui avait usé de la stratégie du cadenas pour imposer sa ligne dure. Deux semaines. Il faut croire que ça vous a semblé une éternité. Au point où vous avez sorti l’artillerie lourde.

Mais au fait, ce fut une éternité pour qui? Pour le gouvernement que vous représentez? Pour les entreprises clientes qui n’appréciaient pas que le service postal soit ainsi perturbé? Pour les clients comme moi qui s’inquiétaient de ne pas recevoir leurs relevés de Visa et de Master Card?

Je vous le concède: un conflit aux Postes ça coûte une fortune. Ça pénalise tout le monde. Ça fait des victimes. Mais il y a bien quelqu’un qui a initié le combat, madame la ministre?

Avez-vous bien vérifié vos sources? Le syndicat était-il un si vilain adversaire? Et si la direction des Postes avait fait preuve d’une certaine forme d’arrogance à la table de négociations? Le gouvernement au sein duquel vous régnez, madame la ministre, n’a pas semblé se poser la question. Il n’a pas perdu de temps. Il est allé au plus pressant. Il a jugé qu’il fallait mettre un terme au lock-out et faire rentrer au travail les employés des Postes pour qu’on retrouve notre courrier… et nos factures. Le résultat du vote était prévisible: 158 députés ont voté en faveur de la loi spéciale et 113 s’y sont opposés. Nous savons qui a voté pour, et qui a voté contre. La vague orange n’a pas déferlé, cette fois…

Nous savons maintenant que les employés des Postes vont rentrer au travail au cours des prochaines heures, conséquence de la loi spéciale. Ce retour au travail se fera toutefois «de reculons», comme l’a dit dimanche un lock-outé qui n’a pas apprécié qu’Ottawa intervienne. Parce qu’il faut comprendre, madame la ministre, qu’on ne règle pas un conflit de travail – encore moins un lock-out – en adoptant une loi spéciale. On ne fait que reporter le problème à plus tard. On fait comme si le problème était réglé.

Le contrat de travail ne comporte pas de gains pour les syndiqués. On peut plutôt parler de pertes. Il risque même de diviser les employés, les plus jeunes et les plus âgés. Et je doute fort que les griefs exprimés par le syndicat soient entendus. Le climat risque d’être encore plus tendu et la méfiance continuera de dominer les relations de travail.

Nos postiers auront bien besoin d’un petit mot d’encouragement. On ne se remet pas facilement d’un lock-out… suivi d’une loi spéciale. Photo d’archives Alain Décarie

Bon nombre d’employés auront la désagréable impression d’avoir été piégés dans cette non négociation. Ils n’ont pas tout à fait tort, n’en déplaise aux ténors du monde des affaires – et aux députés de votre gouvernement – qui estiment que les employés des Postes n’ont pas à se plaindre, et qu’ils sont encore chanceux d’avoir un job bien payé. Le président national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), Denis Lemelin, croit que le gouvernement Harper était «prêt à se ranger du côté des employeurs pour abaisser les salaires et les conditions de travail des travailleurs et travailleuses». Il me semble avoir déjà entendu ça quelque part, mais je ne me souviens pas où exactement…

Qu'en pensez-vous, madame la ministre du Travail? Le président du syndicat dit-il la vérité?

Quoi qu'il en soit, la livraison du courrier devrait reprendre mardi. J’espère avoir la chance de croiser mon facteur pour lui donner des mots d’encouragement. Il faut toujours du temps pour se remettre d’un lock-out…

Commentaires (24)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
@ Maman
0
Madame, je vous comprends, j'ai déjà été à votre place. Et maintenant que j'ai un salaire négocié par ma centrale syndicale et des conditions de travail plus respectueuses de ma vie de famille et de ma santé, je souhaite la même chose à tout le monde car si les employeurs peuvent se donner une petite tape dans le dos parce qu'ils créent de l'emploi, leurs entreprises ne survivraient pas sans leurs employés. Sans réclamer leurs revenus bien qu'enviables, il s'agit juste de reconnaître que le coût de la vie ne fait pas de différence entre un patron et un travailleur. C'est pour ça que je participe encore aux marches anti-pauvreté avec ma centrale. C'est un peu payer au suivant, ça ne peut pas nuire. J'espère que vous ferez de même, Madame, car d'autres gagnent moins que vous encore. Solidarité.
Annie G. , juin 28, 2011
Le peuple québécois
0
C'était écrit dans le ciel que les conservateurs étaient pour nous faire payer l'échec aux dernières élections pour son parti au Québec. Maintenant qu'ils sont majoritaires, nous allons faire un immense pas en arrière et leur attitude envers les postes en est un triste exemple. Ils sont rois et maîtres dans ces pseudo-négociations et imposerons leur vision du nivellement par le bas. Adieu conditions décentes et il y aura de ces québécois qui ne comprennent pas que la classe moyenne paye pour tous les services au Québec et qui cracheront sur nous travailleurs qui avons réussis à atteindre une certaine décence. Les dés sont pipés et nous n'avons rien vu encore.
Facteur à la retraite , juin 28, 2011
Un peu décourageant...
0
Si nous voulons reprendre le dessus face aux tactics malhonêtes et préméditées de nos dirigeants corporatifs et politiques, il va faloir que nos syndicats commencent à s'unir de façon à pouvoir changer nos moyens de pression.

Le gouvernement s'attaque à la classe moyenne tout simplement, soyer certain que ça ne fait que commencer. 48 000 employées à essayer de proteger leurs acquis pour leurs familles et les générations à venir et nous n'avons eu AUCUN pouvoir de négotiation. Ils semblent que 48 000 c'est plus assez...

Si la prochaine fois que le gouvernement décide de s'attaquer au droit de négotiation des employés, les syndicats eux s'unissent pour pouvoir élargir considérablement leurs moyens de pression, le gouvernement agirait-il aussi cavalièrement? Je ne dis pas qu'un syndicat doit ce mêler de la convention d'un autre mais je crois qu'il sera important pour eux de protéger leurs pouvoir de négotiations sinon à quoi bon...

Je suis facteur et après ce que je viens de vivre j'me demande bien à quoi ça sert de continuer à payer ma contribution syndicale.

J'ai l'impression qu'on va bientôt entendre parler de coupure budgetaire et de mise à pieds au sein de nos syndicats, en tout cas bien avant d'entendre parler d'une solution concrête.

Bonne chance aux prochains et bonne négotiation à tous!

p.s. à noter que les mots bonne et négotiation sont au singulier...
François , juin 27, 2011
Postes Canada me doit de l'argent!!!
0
Hmm minimum $26 de l'heure? pourquoi ma paye dit $24.15 l'heure? Ca fait 17 ans que je suit au Postes

Pis pourquoi ma convention dit que le nouveau lui recoit $23.72?

Si ont est suposer avoir minimum $26 de l'heure allor SPC nous doit de l'argent.

De plus la seul exigence pour travailler a SPC c'est un sec 5. Donc rien ne vous empeche d'apliquer.
Tony , juin 27, 2011
Quel condition ?
0
Je viens de lire les commentaires et je comprend très bien la frustration de certains. Quelques éclaircissements sont de misent.
Comme travailleur des postes au Québec je reconnait que nous avons de TRÈS bonnes conditions d'emplois. Il faut aussi savoir que j'ai le même salaire que les autres travailleurs des autres provinces canadiennes. Qui eux, par rapport au cout de la vie dans leur région ne sont pas toujours aussi bien. Notre salaire est équivalent à la moyenne canadienne, pas plus haut. Ce qui en Alberta revient à être pauvre et avec ce salaire, le travail à Postes Canada est un 2ème salaire pour les familles.
Ce qui me choque le plus c'est lorsque la philosophie néo-libérale tente de fairte croire à la population en général que les travailleurs sont la cause des problèmes économique du pays. Ma réponse est singlante : Quand nous serons tous au salaire minimum, nous serons tous PAUVRES et peut-être content de notre sort...
Il y a aucune chance que nous parvenions à améliorer notre sort, si certains d'entre nous ne gagnent pas un peu plus. C'est ça aussi la solidarité sociale.
Présentement le système financier est en faillite et il essait de nous faire croire qe nous pouvons le sauver. Pour le sauver, que les dirigeants cessent de s'en mettre plein les poches sur le dos des travailleurs et des travailleuses du monde. Pas un ne mérité un salaire d'un million quand son voisin ne peut manger à sa faim. Il y a tout un continent qui n'y arrive pas encore, et tout un pays qui s'efforce de nous asservir encore plus. C'est là le véritable échec de la globalisation des marchés.
Vincent Dionne , juin 27, 2011
Une ri-poste générale
0
Bonjour à tous
Je l'ai déjà annoncé à mes amis, à mon syndicat et à mes confrères et consoeurs de travail. Postes Canada fait trop de surplus et M. Harper ne sait pas comment se servir de l'argent que nous lui donnons en dividendes et impôts. Come il aime agir en cowboy je ferai de même.
Notre meilleur moyen d'action et notre véritable force est de diminuer sesgains. Comment ? Envoyez vos comptes de grosses entreprises avec un chèque dans l'enveloppe retour SANS TIMBRE ET SANS ADRESSE DE RETOUR. Postes Canada a l'obligation de livrer la marchandise à bon port et de taxer les riches entreprises pour le service reçu.
Si les volumes de courrier baisse comme le prétend Postes Canada, les revenus aussi baisseront et ceci affectera les bonis des BO$$ et les revenus du gouvernement Harper.
Merci de votre solidarité pour les 4 prochaines années. Ne vous inquiétez pas les augmentations des timbres ont déjà été décrété pour les 4 prochaines années soit 1 sous par an.
Nous avons toujours voulus rendre le service à la population ce que l'employeur nous a refusé par son lockout, maintenant boycottons-les. Ça nous fera plaisir de livrer votre courrier non affranchi et de voir que vous nous appuyez dans le combat pour le respect des droits des travailleurs et travailleuses de partout.
Vincent Dionne , juin 27, 2011
J'AIMERAIS QU'ON ME DISE ...
0
Pourquoi mettre en lock-out lorsque les grèves rotatives ne faisait que retarder le courier d'un ou deux jours ?
Pourquoi le gouvernement crée un loi spécial de retour au travail contre les lock-outés alors que cette loi devrait obliger la partie patronale à cesser le lock-out ?
Est-ce que l'arbitre prendra en considération les hausses de salaire et bonis que s'accordent les dirigeants lors qu'il aura à trancher ?
bromontois , juin 27, 2011
...
0
Bravo ! J'aodre votre plume !!!! J'aime aussi le côté .... ah oui hein??? sarcastique. J'ai écouté aussi presque toute la fin de semaine la chambre des communes et je me sentais tellement impuissante !!! Maintenant saluont nos facteurs demain svp !!!
Sue , juin 27, 2011
Franchement !!
0
Hey que vous faites donc pitié avec vos minimum 26$ de l'heure, payé 8 heures peu importe le nombre d'heure que vous faites dans une journée, avantages sociaux et fond de pension en béton, Je vous comprend énormément.

Signée une mère monoparentale qui gagne 11$ de l'heure et qui survis comme elle le peut !!!
Maman , juin 27, 2011
Un travailleur
0
@
Par contre si la société des poste est profitable et compte tenu que les conditions de travail (à moins que vous m'en indiquiez le contraire)sont supérieure à la moyenne, alors pourquoi en donner encore plus et ainsi baisser la contribution de cet organisme à la société.

Tout simplement parce que le nivellement des salaires et des conditions de travail par le bas fera descendre ton salaire et tes conditions de travail. Voila pourquoi, pas seulement pour soi-même mais pour ceux qui passerons après nous. Ouvrez-vous les yeux et pensez au autrui et un peu plus loin que votre nez. Sans rancune aucune...
Guy ROCHON , juin 27, 2011
...
0
Malheureusement, on a pas fini d'en voir avec Harper et cie. Leurs maudites lois spéciales par ci et par là, les syndicats ont trop peu de pouvoir, on leur met toujours les bâtons dans les roues, ça tourne mal ainsi. Soyons solidaire car ce que fait Harper aux employéés des postes, il nous le fera à nous autres aussi éventuellement. Comment siginifier notre ras de bol dans ce monde en mal de démocratrie?
Lutteuse herbacée , juin 27, 2011
Merci pour les eclaircissements , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
Réponse a ter,
0
Réponse a ter,

Vous devriez vérifier vos sources, les employés de Postes Canada ne sont pas payés avec VOS impôts. Postes Canada est une société d’état qui est profitable depuis plus de 10 ans… donc depuis plus de 10 ans les employés des postes contribuent à faire baisser VOS impôts!
Un peu de respect s’il vous plait!
Yan , juin 27, 2011
Exaspérant.
0
En réponse au premier commentaire laissé par un certain ''Ter''. Ça serait sympatique et franchement moins exaspérant que les gens comme vous se renseignent avant d'étaler leur envie sur la place publique. Le salaire et les avantages sociaux des employés des postes ne sont payés par vous dans la seule mesure où vous achetez des timbres ou autres produits de Poste Canada. Poste Canada est auto-suffisante et redonne même une partie de son profit à l'état. Vous prenez la parole avec un ton condescendant pour dire du beau n'importe quoi. Les employés des postes se sont battus pour l'égalité en milieu de travail, et pour des conditions sécuritaires. Leurs droits de négociation est bafoué par une loi spéciale après 2 semaines de LOCK-OUT, et non de GRÈVE, et voilà tout ce que vous trouvez à dire. C'est un jour plutôt triste pour les droits des travailleurs, tous domaines confondus. Il serait agréable de voir les citoyens se battre pour que tous aient les meilleures conditions possible, plutôt que les voir souhaiter que personne n'aient de meilleures conditions qu'eux.
Julie K , juin 27, 2011
mensonge
0
A "entierement d'accord" je veux répondre qu'il est mensonger de prétendre que vos impôts payent les salaires des employés des Postes.Cette société d'État est auto-suffisante vs le gouvernement.Je vous dis aussi "Allo! Ici la Terre" concernants les clauses orphelines qui traitent moins bien des employés,qui font le même travail, sous pretexte qu'ils sont plus jeunes!On est en 2011 alors on allume un peu? Et que dire du "haut dessus de la moyenne", "des pompiers sans convention depuis 2006" et le slogan Nissan, des pseudo-arguments commis par une personne pas assez renseigner. Mais je respecte votre droit de parole.
tibo , juin 27, 2011
entierement en désacord , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
le conflit de travail à Postes Canada : des dés pipés!
0
une analyse pertinente et judicieuse.....

voir sous un autre angle le texte de ma chronique sous ce titre à www.socialtravail.uqam.ca

salutations

jacques desmarais

jacques desmarais , juin 27, 2011
les syndiqués se sont tirés dans le pied , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
...
0
Comme bien des gens je trouve inacceptable que le gouvernement passe une loi pour forcer des syndiqués à un retour forcé . Mais d'un autre côté les gens ont donné ce pouvoir à Harper en lui donnant la majorité . Il avait pourtant annoncé ses couleurs lors des élections ...Alors je suis encore surprise d'entendre les gens ``chialer ```contre celui qu'ils ont élus majoritairement et cela pour cinq ans ! C'est un homme qui ne connait pas le mot `` démocratie ``
Bonne chance à ces employés qui retournerons bien malgré eux .
Delphine , juin 27, 2011
Merci ..
0
Merci M. Laprade, de mettre sur papier votre point de vue, je suis facteur et bien heureux de pratiquer ce métier, encore plus heureux d'être en vacances lorsque la machine Postal va reprendre a plein régime, il est vrai que la confrontation était déjà chose commune dans nos relation superviseur/ employer, demain certains de mes collègues vont être survolter et frustre de toute cette galère. Personnellement, c'est la déception de voir la transformation de ce métier, nous sommes beaucoup plus que des livreurs de factures, nous établissons des liens avec certains de nos clients qui compte sur notre passage journalier pour un petit brin de jassette matinal.
Remettons-nous à l'écriture, ça fait du bien au coeur d'ouvrir une vrai lettre ...
Vitorseq Sequeira , juin 27, 2011
Frustration , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
Négociation à contre sens
0
L'état, les services et les fonctionnaires sont de plus en plus dénaturés par rapport à leurs fonctions naturelles.

La structure même de ces organismes publics était jadis basée sur la notion de répartition de la richesse, de l'égalité des droits, des soins et de la protection des éléments les plus fragiles.
Le désintéressement populaire envers ces structures et surtout la politique ont laissé place à une substitution "intérets corporatifs"...

Le lobby corporatiste a pris le contròle et les services sont maintenant utilisés pour répondre à ces lobbys plus que tout.

Les services de la police servent à "donner des contraventions", amasser des sous avec des contraventions à frais disproportionées, l'état encourage le "lock out" et diminue ses services, les impôts corporatifs sont à la baisse, les fonctionnaires scrutent votre vie privé, les manifestations sont lourdement matées...

Il est clair que si nous continuons à laisser "les autres" s'occuper de "nous", les intérets protégés risquent de ne pas souvent s'orienter vers le "nous"...
Discours de gaugauche? Non...
Mais mal a la droite corporative adroitement convergente et surtout contrôlante, oui...
Ben C , juin 27, 2011
poste canada
0
je souhaite aux employer des postes d etre solidaire car ensemblent vois aller vous en sortir car ce n es jamais facile de se sortir d un look out cas laisse des traces dans votre coeur et dans votre tete consulter si vous en avez besoin vaut mieux en parler que de le garder en soi bonne chance a vous tous
jean yves ayers , juin 27, 2011
A ceux qui ont élu Harper.
0
On fait juste commencer à constater les conséquences néfastes de l'élection de Harper majoritaire.Harper est en train de façon secrète, comme c'est sa marque de commerce, de forcer les ministères et organismes de son gouvernement à couper d'une façon radicale dans leur budget et comme par hasard ce sont tous des entités à vocation populaire comme le relate Le Devoir de ce jour.Cinq ans c'est long dans la vie d'un chapon comme le chante si bien Desjardins.Les nantis et entreprises comme les richissimes pétrolières sont à l'abri de ces compressions.
Roger lapointe , juin 27, 2011

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy