PDF Imprimer Envoyer
La chronique de Valrie Dufour
Mercredi, 17 février 2010 18:48

Pour les tenants de la lacit pure et dure, les modifications au rgime pdagogique que vient d'approuver la ministre de l'ducation quivalent laisser le loup entrer dans la bergerie, car elles donnent le sceau d'approbation aux coles prives juives orthodoxes. N'est-ce pas ces mmes gens qui demandent pourtant aux membres de cette communaut de s'intgrer dans la socit qubcoise ? Faudrait tre consquent.

Les changements apports au calendrier scolaire par Michelle Courchesne permettront dornavant aux coles hassidiques d'ouvrir leurs portes la fin de semaine et mme l't. En thorie, ces coles auront toute la latitude pour offrir l'ensemble des cours obligatoires prvus au curriculum (franais, mathmatiques, histoire, thique et culture religieuse, etc.). Cette mesure d'inclusion tombe donc sous le sens, d'autant plus que ce sont des enseignants qualifis qui y officieront dornavant.

Prsentement, les 2271 enfants qui frquentent les coles hassidiques passent le plus clair de leur temps tudier les livres sacrs dans un cadre d'tude o les matires de base ont peu de place. Le Ministre fait le pari que l'engagement respecter le rgime pdagogique est sincre et va faciliter l'intgration des membres de cette communaut la socit qubcoise francophone. On peut difficilement tre contre la vertu et on ne peut pas non plus se laisser guider par les prjugs souvent vhiculs sur cette communaut austre portant le costume traditionnel et les boudins.

La grande erreur de la ministre Michelle Courchesne est d'avoir sign cette entente en catimini au lieu de sortir publiquement.Photo d'archives Claude Rivest

Poursuites contre les dlinquants

Cette entente, signe en septembre dernier et qui vient tout juste d'tre bruite dans les mdias, touche sept des neuf coles juives orthodoxes du Qubec. Seuls le Collge rabbinique de Montral (Boisbriand) et le Toras Moshe (Montral) n'ont pas sign l'entente, ces deux coles n'ont pas de permis, ne bnficient d'aucune subvention et sont considres comme illgales. La ministre Courchesne a transfr leur dossier au ministre de la Justice et elles risquent fort d'tre poursuivies.

Mettons galement les choses en perspective. La population juive montralaise compte 92 970 personnes. De ce nombre, peine 12 000 sont des Juifs orthodoxes, soit 12 % du lot. La moiti des jeunes Juifs montralais frquentent des coles publiques rgulires pour leur ducation primaire et secondaire. L'autre moiti des coliers sont inscrits l'une des 15 coles juives. Neuf de ces tablissements sont orthodoxes, les autres sont des coles o il y a de l'enseignement religieux, mais o l'on suit dj le rgime pdagogique dans son intgralit.

Le collgue du Devoir Antoine Robitaille nous apprenait cette semaine que la communaut hassidique avait embauch un militant libral de longue date comme lobbyiste pour avoir une oreille attentive Qubec. Et il semble que Hugooooo Delorme, l'emploi de la firme National, ait russi haut la main son mandat pour la communaut Belz et la Skver Hassidic Community. Il est intressant de savoir que les hassidim ont fait affaire avec un libral pour atteindre le creux de l'oreille politique, mais embaucher quelqu'un pour dfendre ses intrts n'a rien d'illgal ni de rprhensible.

Erreur de la ministre

La grande erreur de Michelle Courchesne est d'avoir sign cette entente en catimini au lieu de sortir publiquement. En voulant viter une controverse, la ministre a russi faire exactement le contraire. Politicienne d'exprience, elle aurait d savoir que les gens et les tribuns populos de certains mdias sensation - se mfient comme de la peste des mesures adoptes en douce.

La ministre a beau rpter sur toutes les tribunes que les modifications au rgime pdagogique ont avant tout pour but d'encourager la russite et la persvrance scolaire, son discours sonne faux, car on s'est tous rendu compte que les modifications visaient d'abord et avant tout les coles juives. Oui, son nouveau plan compte des mesures plus larges contre le dcrochage, mais prtendre que la question des coles juives est un dtail mineur - un dommage collatral, a dit la ministre - est une entourloupette intellectuelle.

Le vrai dbat : le financement de toutes les coles religieuses

Le vrai dbat concerne le financement public des coles prives religieuses, peu importe leur confession. Si la socit qubcoise est une socit laque, le gouvernement devrait cesser de subventionner toutes les coles qui enseignent la religion.

Le ministre de l'ducation ne comptabilise pas les coles prives selon leur confession, mais plutt par communaut culturelle. Il existe prsentement 34coles culturelles qui reoivent des subventions : 19 juives, neuf musulmanes, trois armniennes, deux grecques et une turque. Pour le reste, il est facile de dduire que la majorit des coles prives qui ont une charte confessionnelle est catholique.

Qubec finance 60 % les coles prives. Au total, les sept coles juives orthodoxes touchent des montants de 3058 $ par enfant au primaire et de 3957 $ par lve au secondaire, pour une subvention annuelle oscillant entre sept et huit millions de dollars.

Pour le moment, si l'on finance les coles prives catholiques, on doit aussi financer les coles prives juives, musulmanes, protestantes ou autres. Faut-il rappeler que le crucifix est encore bien accroch l'Assemble nationale ? Et ceux qui trouvent une valeur patrimoniale cet objet religieux, n'oublions pas que c'est sous Maurice Duplessis que cette croix a fait son apparition dans l'enceinte de notre dmocratie provinciale. La Grande Noirceur n'est pas exactement la priode la plus glorieuse de notre histoire.

Pour ceux qui ne connaissent pas justement l'histoire de la communaut hassidique, vous pouvez lire cet excellent papier de mon minent ami et collgue journaliste Claude Marcil.

Commentaires (9)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
...
0
Voici un autre exemple que les gens oublient (pas moi); aprs les lections de 2008 le premier ministre Charest avait droit une voiture officielle d'une valeur maximale de 48,000$. Sans se soucier ( comme pour les autres dpenses et gaspillages) il a choisi une voiture Lexus 65,000$ pour lui, une de de 72,000$ pour sa femme et une Lexus pour le chauffeur priv.
Ceci est un petit exemple mais dmontre que la classe politique ne comprends pas que chaque dollar de contribution du citoyen est important. Imaginez les autres dpenses et la culture polieique (Y paieront les caves).
Andr Bellemare , avril 16, 2010
Les amis intgristes de Madame courchesne
0
Les Hassidims sont des ultra-orhodoxes (pratique religieuse stricte, sparatisme social aigu avec des coles, des magasins, des vtements et des institutions religieuses spcifiques) et intgristes (application intgrale des textes religieux la vie quotidienne).

Les Hassidims ont toujours eu de l'cole le dimanche (pas le samedi pour cause de sabbat). En voulant changer le rglement 19, la ministre voulait tout simplement lgaliser une illgalit ! Ils n'auront pas plus le temps de se plier au programme du ministre qu'avant, moins, bien sr, que le nouveau dimanche lgal de la ministre compte 48 heures !! Et c'tait moins par manque de temps que par manque d'intrt.

Si les ultra-orthodoxes intgristes avaient voulu s'intgrer la socit qubcoise, ils l'auraient fait ds leur arrive au Qubec, il y a quelques 60 ans. Et apprendre le franais est le cadet de leurs souis !!

J'habite Outremont depuis 35 ans. J'ai pas mal de vcu face cette communaut.
Mariclaude Ouimet , mars 11, 2010
Pur et dur?
0
Madame,
Ds le dbut de votre article, vous faites tat de votre parti-pris en parlant des tenants de la lacit pure et dure, etc. . Mais alors, les hassidiques ne sont pas purs et durs ?
De plus,cette opration est fonde sur le mensonge (ou le non-dit)par Mme Courchesne qui n'a commmenc parler des hassidiques que parce qu'elle a t pousse au pied du mur. Tout le monde se demandait avec raison pourquoi un tel rglement?
Encore ce matin (le vendredi 19 fvrier), l'mission de Christiane Charette, elle a encore affirm qu'elle avait consult les syndicats, etc. Ces derniers ont ni cette affirmation.
Une journaliste a laiss entendre, avec raison, qu'il s'agit d'une porte ouverte vers le retour de l'enseignement religieux comme avant.
Ce qu'on refuse aux parents catholiques, on est prt accommoder une minorit religieuse pure et dure .

Lise 19 rfvrier 2010
Lise , février 19, 2010
Bon courage aux hassidiques
0
La communaut hassidique est un bon exemple pour tout le monde. Elle a su s'entre-aider afin de traverser l'histoire.

Malheureusement, les opinions populistes dtchent souvent la rputation des hassidiques. Selon moi, ils sont seulement diffrents de nous, c'est tout.

Le problme de beaucoup de gens est que toute personne qui ne suit pas le modle occidental est non civilise. Il faut qu'on soit tous pareils, comme des Ford T4 !!!!!
Nabil , février 18, 2010
Voil la vrai question
0
Vous avez raison selon moi.

Vous avez pos la bonne question poser. La question qui est la base de tout.

Le problme est que le gouvernement prne la lacit en public, mais dans les coulisses, c'est tout le contraire qui arrive.

Le message des politiciens n'est pas clair et met mal l'aise toutes les communauts.

Il faut que le gouvernement dfinit des orientations claires sans exceptions. Tout le monde suivra mon avis.
Nabil , février 18, 2010
Et l'ducation en Isral?
0
Ignorance crasse de la Ministre.
En Isral la minorit arabo-isralienne est de 17% (on comprenmd que ceux qui ont t chass au bout d'un tank ne sont pas compts pusiqu'ils sont hors d'Isral) alors que les juifs hassiques sont 12 % des .0008 pourcent de juifs au Qubec.
Il n' ya a aucun jour fri en Isral pour les arabes!!! Et ils n'aboliront pas leur fte nationale pour accommoder les arabes.
Seul l'Iran, l'Arabie saoudite et le Qubec subventionnent les coles prives confessionnelles un caprice. Payer soi-mme pour ses excentricits religieuses n'est pas contre la libert religieuse!
La lacisit c'est que l'tat reconnait les droits religieux comme une affaire prive qui se manifeste chez soi et dans les lieux de culte de ces groupes souvent sectaires. Loin de l de payer pour leurs coles, la rparation des glises. Mais d'instituer un impt foncier pour viter qu'elle ne paient pas d'impts.
guillaume bonhomme , février 18, 2010
lacit et libert de l'enseignement
0
Je suis d'accord avec vous quand vous affirmez que "le vrai dbat concerne le financement public des coles prives religieuses, peu importe leur confession". La libert de l'enseignement fait partie des fondamentaux d'une socit de libert ; autant il est pertinent que la collectivit, par l'Etat, institue une instruction obligatoire (ce qui est diffrent d'une scolarisation obligatoire : l'cole domicile est un droit) et des objectifs atteindre par cette instruction dans un certain nombre de matires (ne pas confondre les objectifs et les moyens) ; autant il est un droit inalinable des parents d'duquer leurs enfants suivant les valeurs qui ont de l'importance pour eux et ce serait une usurpation flagrante de la part de l'Etat que de se mler de cela. La libert de l'enseignement devrait tre la plus large possible, mais la contrepartie doit en tre que cela doit se faire sur fonds privs : les parents, et les communauts dont ils se rclament (chrtiennes, juives, musulmanes, etc.) sont bien assez structurs pour construire cela. L'Etat doit faire face ses devoirs (offrir la communaut les moyens d'une instruction publique gratuite sur tout le territoire) sans excder ses droits (les parents ont la libert de ne pas choisir de bnficier de l'instruction publique par le choix d'un systme priv d'enseignement, confessionnel ou non, financ par des fonds privs).
Daniel , février 17, 2010
...
0
Euh...

Je ne comprends pas : socit laque ne veut pas dire socit qui interdit la religion l'cole prive... (ni publique d'ailleurs dans des pays comme l'Allemagne, la Belgique, l'Autriche, etc.)

Pourquoi cette haine du religieux et cette conception militante de l'athisme, pardon de votre lacit ???
Luc Zwingli , février 17, 2010
...
0
tes-vous bien sr que ces coles subventionnes envers lesquelles la ministre a fait montre de tant de souplesse trs discrte vont vraiment enseigner le cours ECR ? Comment ?

Les professeurs seront-ils juifs ? Diront-ils que toutes les religions et mme l'athisme (en secondaire V) doivent tre respects ? (200 rabbins ont dit que c'est inacceptable pour des juifs d'tre neutre par rapport l'erreur religieuse)
Fr. Delplanque , février 17, 2010

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy