Rue Frontenac - Marc Dos Santos: «Je suis en paix avec ma décision»






Marc Dos Santos: «Je suis en paix avec ma décision» PDF Imprimer Envoyer
Sports - Impact
Écrit par Éric D'Argenzio   
Mardi, 28 juin 2011 19:03

Marc Dos Santos a surpris le monde du soccer québécois, mardi matin, en annonçant sa démission à titre d’entraîneur-chef de l’Impact de Montréal, une décision qu’il mûrissait pourtant depuis une dizaine de jours et qu’il dit avoir prise pour le bien de l’équipe.

«Après le match contre Porto Rico, j’ai commencé à me poser des questions, à me remettre en question. Je me donnais jusqu’au match à Edmonton pour voir le vent tourné. Malheureusement le résultat n’a pas été concluant et j’ai préféré pour le bien-être de l’équipe et de l’organisation de céder ma place», a avoué Dos Santos en entrevue en fin d’après-midi.

«L’équipe a besoin d’un électrochoc et je pense qu’en me retirant, l’équipe saura se relancer. En 2008, quand Nick De Santis s’est retiré, John Limniatis l’a remplacé et l’équipe a connu du succès. Même chose en 2009 quand j’ai pris la place de Limniatis, nous avons connu du succès. Je souhaite la même chose à Nick, aux joueurs et à Joey. Je suis en paix avec ma décision, pour moi et pour l’équipe.»

«La chimie est la chose la plus importante au sein d’une équipe. Présentement ils (les joueurs) ne vont pas tous dans la même direction», reconnaît Dos Santos. Photo d’archives Pascal Ratthé

Marc Dos Santos n’aura pas connu une saison facile: «J’ai choisi un métier, un emploi qui n’est pas toujours facile. Quand tu gagnes, c’est le fun, tu n’as pas de pression, les choses sont plus faciles. Quand tu ne gagnes pas, tu es déçu, tu n’es pas content et ça peut paraître. Et je suis un gagnant.»

Les blessures et la chimie auront eu raison de lui

Depuis le début de la saison, la chimie et les blessures sont restées des thèmes récurrents lors des points de presse de Marc Dos Santos. À tour de rôle, la plupart des guerriers sont tombés et Dos Santos n’a jamais réussi à présenter le même alignement deux matchs consécutifs. «Depuis la venue de Diouf avec l’équipe, j’avais hâte de le jumeler avec Ali Gerba, mais bon Ali est allé rejoindre l’équipe nationale et par la suite il est revenu blessé. Nick aura sûrement la chance de les jumeler sous peu», a-t-il analysé.

Au sujet de la chimie qui prenait un certain temps à s’installer avec la venue de tous ces nouveaux joueurs, Dos Santos avait ce message: «La chimie est la chose la plus importante au sein d’une équipe. Présentement cette équipe ne se bat pas avec le même cœur, ils (les joueurs) ne vont pas tous dans la même direction. Si Nick peut réussir à mettre tout le monde dans la même direction, cette équipe est destinée à connaître du succès.»

Des plans à court terme?

Dos Santos a tenu à rencontrer les joueurs avant qu’ils ne sautent sur le terrain pour leur entraînement. «J’ai remercié les joueurs pour tout ce qu’ils m’ont fait vivre au cours des dernières années.»

«Pour l’instant, je vais m’occuper de ma fille et de mon épouse pour qui je n’ai pas été très présent au cours des cinq dernières années.»

Mais ces vacances pourraient être de courte durée, Marc Dos Santos avouant avoir déjà eu des approches. «À court terme, j’espère être en mesure d’annoncer quelque chose d’important. Je vais rendre les Québécois heureux, je pense. Présentement j’analyse différentes opportunités et je vais en discuter avec mes proches pour prendre la meilleure décision possible pour moi et ma famille. Promis je vous tiendrai au courant», a-t-il conclu.

Commentaires (0)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy