Rue Frontenac - Éric Deslauriers, un receveur de 1000 verges






Éric Deslauriers, un receveur de 1000 verges PDF Imprimer Envoyer
Sports - Alouettes
Écrit par Charles Poulin   
Vendredi, 24 juin 2011 18:24
Mise à jour le Vendredi, 24 juin 2011 18:29

Jim Popp estime qu’Éric Deslauriers a beaucoup de talent. Suffisamment pour être un receveur de 1000 verges dans la LCF.

« Il a connu un bon camp, comme il en a habituellement l’habitude, soutient le directeur général des Alouettes. Il est dédié à devenir un grand joueur de football. »

Popp apprécie surtout sa fidélité à l’organisation.

« Il aurait pu quitter les Alouettes, estime-t-il. Et ailleurs, il aurait pu être un receveur qui accumule 1000 verges par saison. »

La situation de Watkins

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la situation entourant l’absence de Kerry Watkins est nébuleuse.

Opéré aux adénoïdes la première semaine du camp pour dégager ses voies respiratoires, il n’a toujours pas mis les pieds au camp. Il était toutefois présent lors de la cérémonie de remise des bagues de la coupe Grey 2010, deux jours avant le début du camp.

Marc Trestman indiquait que ce n’était qu’une question de temps avant que l’on aperçoive la cible favorite d’Anthony Calvillo à l’Université Bishop’s, et qu’il serait prêt pour le début de la saison régulière.

Les choses ont grandement changées depuis. Il ne figure sur aucune liste pour l’instant.

« Nous ne pouvons l’inscrire sur une liste s’il ne s’est pas présenté à nous, explique Jim Popp. Et il n’apparaîtra nulle part tant qu’il n’aura pas réussi son examen physique et que les médecins lui donneront la permission de jouer. Et il ne pourra commencer à pratiquer avant ça.»

Le statut de Watkins, pour l’instant, est qu’il se remet de son opération. Jim Popp a indiqué vendredi qu’il recevrait des nouvelles de son état de santé en début de semaine prochaine.

Giffin et Desriveaux

Le centre-arrière Michael Giffin est lui aussi plus transparent qu’un courant d’air depuis trois semaines. Il devrait revenir sous peu et devra lui aussi se soumettre à un examen physique.

Pour ce qui est de Danny Desriveaux, Jim Popp a affirmé vendredi qu’il pourrait être absent pendant une bonne partie de la saison.

Sa blessure à la cuisse s’est assez aggravée lorsqu’il a pratiqué, le week-end dernier, pour que les Alouettes songent actuellement à l’inscrire sur la liste des blessés pour neuf matchs.

« Nous voulons nous assurer qu’il soit en santé avant d’effectuer un retour », soumet Popp.

Pas d’échange en vue

Jim Popp affirme n’avoir reçu aucun coup de fil des autres directeurs généraux de la ligue pour s’enquérir de certains de ses joueurs.

Avec encore dix receveurs sous la main, des formations en manque (comme Toronto, Hamilton ou Winnipeg) pourraient être tentées de transiger avec les Alouettes.

« C’est sûr que quand vous avez une bonne équipe, les autres veulent vos joueurs, lance Popp. Mais je n’ai eu aucun appel jusqu’à présent, ni pour mes joueurs ni pour me vendre des gars des autres équipes. »


O’Neill et Milo

Où en seraient les Alouettes aujourd’hui s’ils avaient décidé de repêcher Christopher Milo ou Hugh O’Neill en mai plutôt que d’y aller avec Brody McKnight, qui ne viendra pas avant l’an prochain au minimum, et de faire un échange pour Sean Whyte?

Tout d’abord, ils auraient pu quand-même signer Sandro DeAngelis et laisser O’Neill et Milo se développer à leur rythme. Ou encore leur faire confiance pour amorcer la saison.

À titre comparatif, voici comment les trois botteurs se comparent au camp :

• Sean Whyte : un placement en deux essais, 43,8 verges par dégagement, 59,6 verges par botté d’envoi.

• Christopher Milo : aucun placement en trois essais, 30,2 verges par dégagement, 67 verges par botté d’envoi.

• Hugh O’Neill : un placement (de 50 verges) en autant de tentative, 44,4 verges par dégagement, 55,6 verges par botté d’envoi.

Il ne s’agit que de deux matchs préparatoires, mais ça démontre les forces et faiblesses de chacun. Visiblement, les trois choix de valent… pour l’instant, même si Milo éprouve quelques ennuis à son premier camp professionnel.


Commentaires (0)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy