Rue Frontenac - Sagesse et Barrette, de retour à l’école?






Sagesse et Barrette, de retour à l’école? PDF Imprimer Envoyer
Sports - Alouettes
Écrit par Charles Poulin   
Vendredi, 24 juin 2011 18:13
Mise à jour le Vendredi, 24 juin 2011 18:20

Jim Popp estime qu’il serait mieux pour le développement de Renaldo Sagesse et d’Anthony Barrette qu’ils retournent à l’école l’an prochain.

Sagesse a été libéré vendredi. Barrette, lui, est toujours avec les Alouettes, mais Popp a laissé entendre que son séjour serait terminé sous peu.

« Nous sommes actuellement en discussions là-dessus, indique le directeur général de l’équipe. Aujourd’hui, je crois qu’Anthony devrait retourner à l’école parce que même si nous le gardions avec nous, il ne jouerait pas à moins que la ligne à l’attaque subisse beaucoup, beaucoup de blessures. »

Il reste une année d’éligibilité à Barrette, qui a joué son football universitaire à Concordia. Ce n’est toutefois pas son désir d’y retourner, lui qui a affirmé à Rue Frontenac lundi qu’il estimait avoir fait le tour du jardin au niveau universitaire.

« J’ai eu de bonnes années avec Concordia et (l’entraîneur) Gerry McGrath, mais je suis prêt à passer à l’étape suivante », avait-il dit.

Jim Popp croit pourtant qu’il pourrait y mettre en application ce qu’il a appris au camp ces trois dernières semaines.

« J’aime mieux cette option que celle de l’inscrire sur notre équipe de pratique, soutient-il. Il n’y a pas beaucoup de contact en pratique, et il apprendrait plus en retournant à l’école et en jouant régulièrement. »

Il cite en exemple un joueur qui y est retourné et qui connaît aujourd’hui du succès comme partant : Luc Brodeur-Jourdain.

« Cela dit, certains gars arrivent ici ayant en tête qu’ils en ont terminé avec l’université, rappelle Popp. On peut leur suggérer, mais s’ils ne veulent pas y retourner, c’est leur choix. »

Sagesse

Il sera intéressant de voir comment Renaldo Sagesse réagira à sa libération.

L’ancien du Vieux-Montréal ne peut retourner avec les Wolverines du Michigan, avec qui il a joué quatre ans, car il est maintenant considéré comme professionnel.

« Mais je crois qu’il lui resterait une année d’éligibilité s’il s’alignait avec une formation universitaire canadienne, croit Popp. Ce serait une bonne opportunité de faire avancer sa carrière professionnelle. »

Si les Alouettes n’ont pas gardé Sagesse dans leur rang, c’est parce qu’ils jugent que le joueur québécois doit travailler sur sa technique. Il doit entrer en contact plus bas avec ses adversaires sur la ligne d’engagement pour lui procurer plus de force et l’aider à se propulser dans le champ-arrière de l’autre équipe.

« Il a les habiletés et le physique, il doit les utiliser de façon plus consistante », estime Popp.

Cela dit, il serait intéressant de voir Sagesse s’aligner avec les Carabins, le Vert et Or ou encore le Rouge et Or et voir si un ancien de la NCAA dominerait la ligue québécoise. Nul doute que certains entraîneurs vont faire des appels, bientôt.

Commentaires (0)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy