Rue Frontenac - Alouettes : qui seront les élus?






Alouettes : qui seront les élus? PDF Imprimer Envoyer
Sports - Alouettes
Écrit par Charles Poulin   
Jeudi, 23 juin 2011 15:18
Mise à jour le Jeudi, 23 juin 2011 15:44

Soixante-dix-sept joueurs, seulement 46 postes. L’équation est assez simple, et plusieurs joueurs des Alouettes dormiront mal jeudi soir après avoir raté leur dernière chance de prouver leur valeur lors du dernier match préparatoire, mercredi.

Voici donc un court tour d’horizon de la formation montréalaise pour savoir à quoi s’attendre vendredi, journée où Jim Popp annoncera qui restera avec l’équipe et qui devra se dénicher un emploi ailleurs ou sur l’équipe de pratique.

QUARTS

Nul besoin de parler d’Anthony Calvillo. Pas besoin d’avoir peur à son poste quand on vient de remporter deux coupes Grey consécutives. Adrian McPherson n’a pas besoin de s’inquiéter non plus. Ses performances en matchs préparatoires (13 en 20, 228 verges, deux touchés) n’ont fait que solidifier sa position et font espérer aux amateurs des Oiseaux que l’équipe ne s’en ressentirait pas trop en cas de blessure à AC.

Adrian McPherson a assez bien fait en matchs préparatoires pour gagner sa place.
Photo d'archives Olivier Jean

Ricky Santos devrait toutefois s’inquiéter au cours des 24 prochaines heures. Il avait connu un match en dents de scie la semaine dernière face à Winnipeg, et a été franchement mauvais mercredi (trois en 11, 23 verges). Mine de rien, Josh Neiswander, qui manquait sérieusement de précision en début de camp, a bien joué lors des matchs préparatoires (14 en 26, 139 verges) et pourrait lui pousser dans le dos.

PORTEURS

Brandon Whitaker est en avance sur ses rivaux.
Photo d'archives Rue Frontenac

Trois centres-arrières (Martin Bédard, qui est aussi le spécialiste des longues remises, Kerry Carter et Dahrran Diedrick) devraient être de retour, et on n’a toujours pas vu Michael Griffin du camp.

Reste à savoir si Marc Trestman veut garder avec lui deux, trois ou quatre porteurs. L’entraîneur en habille habituellement un, des fois deux, pour les matchs. Brandon Whitaker, malgré son échappé de mercredi soir, semble avoir la mainmise sur le poste de partant. Marc Emmanuel est celui qui s’est le plus démarqué depuis le début du camp avec le ballon (83 verges contre les Ti-Cats), et DeAndrea’ Cobb est la police d’assurance expérimentée (2390 verges lors de ses deux saisons à Hamilton). Aucun des quatre (l’autre étant Yvenson Bernard) n’a le talent de bloqueur que possédait Avon Cobourne.

RECEVEURS

La course la plus excitante du camp. Beaucoup de talent à cette position.

Prechae Rodriguez a donné du fil à retordre aux Alouettes par le passé. Reste à voir s'il pourra leur donner un coup de main.
Photo d'archives Rue Frontenac

Si Trestman décide d’en garder plus que huit, il devra retrancher à d’autres positions.

Jamel Richardson, Kerry Watkins, Brian Bratton, Éric Deslauriers, Danny Desriveaux, et S.J. Green seront encore avec les Alouettes samedi. Reste donc deux, peut-être trois places.

Prechae Rodriguez s’est sérieusement tiré dans le pied en échappant une éventuelle passe de touché mercredi. Il a tout de même été le receveur le plus occupé (quatre attrapés, 50 verges) de la soirée. Ses concurrents n’ont par contre rien fait pour le distancer. Brandon London, après un match du tonnerre la semaine dernière, n’a pas touché au ballon mercredi, Bo Bowling a eu une passe pour 14 verges, en plus de retourner trois bottés d’envoi pour 66 verges, et Dallas Baker, dans son premier match avec les Alouettes, a reçu deux ballons pour 49 verges. Difficile de dire lesquels resteront. Bowling a de la vitesse, les trois autres sont grands.

Pour ce qui est de Tim Maypray, son avenir est lié au poste de retourneur, que nous aborderons plus loin.

LIGNE À L’ATTAQUE

Rien de très compliqué ici. Les partants seront tous Canadiens : Josh Bourke, Andrew Woodruff, Luc Brodeur-Jourdain, Scott Flory et Jeff Perrett. Derrière eux, on retrouvera Christian Matte et l’Américain Chris Pino qui se battront pour le poste de sixième homme. Dylan Steenbergen pourrait mêler les cartes, mais il a accordé le seul sac mercredi en se faisant traverser par Albert Smith. Ryan Bomben, lui, peut jouer au centre en cas de blessure à Brodeur-Jourdain. Anthony Barrette, à moins d’une surprise, devrait retourner à Concordia pour une cinquième année.

LIGNE DÉFENSIVE

Les surprises devraient aussi être assez limitées ici. John Bowan, Eric Wilson, J.P. Bekasiak, Jeff Robertshaw, Anwar Stewart et Jermaine McElveen feront tous partie de la rotation établie par Marc Trestman. Il resterait donc deux postes.

Les candidats les plus susceptibles de rester sont Ivan Brown (trois sacs en deux matchs préparatoires) et Chima Ihekwoaba, qui étaient avec l’équipe l’an dernier, et Renaldo Sagesse, choix de troisième tour au dernier repêchage. Kitwana Jones, lui, a très mal paru sur le touché de Clinton Porter au troisième quart mercredi.

SECONDEURS

Marc-Olivier Brouillette devrait entamer une autre saison avec les Alouettes.
Photo d'archives Pascal Ratthé

Si Shea Emry ne fait pas partie du club, aussi bien fermer boutique. Chip Cox et Ramon Guzman patrouilleront avec lui cette saison.

Les autres dormiront mal d’ici vendredi, car seulement deux ou trois feront l’équipe. Diamond Ferri a échappé un ballon pendant un retour de botté mercredi, Justin Conn a mal paru sur une réception et course de 53 verges en ratant complètement le plaqué, permettant à Bakari Grant de s’échapper. Walter Spencer est blessé au coude.

Marc-Olivier Brouillette devrait rester, lui qui peut aussi jouer au poste de maraudeur. Curtis Dublanko a connu un bon match mercredi avec quatre plaqués, Brian Ridgeway en a eu trois et Kyle Jones, qui peut aussi effectuer des bottés de dégagement, en a obtenu deux.

DEMIS-DÉFENSIFS

Le suspense ne sera pas intense chez les demis-défensifs. Billy Parker et De’Audra Dix patrouilleront les lignes de côté, le nouveau venu Dwight Anderson et Jerald Brown garderont l’intérieur.

Les deux postes restants devraient normalement revenir à Mark Estelle et Paul Woldu, deux vétérans, mais rien ne dit que Trestman ne donnera pas une chance à de nouveaux joueurs. Seth Williams a très bien paru lors du premier match, tant en défense que sur les unités spéciales, et Jeff Hecht a défendu plusieurs passes, même si certaines l’ont été avec son casque ou sa hanche. Maxwell Lerner n’a par contre pas aidé sa cause mercredi, se faisant plusieurs fois brûler pour de longs jeux.

Étienne Boulay pourra viser une troisième coupe Grey d'affilée.
Photo d'archives Rue Frontenac

DEMIS DE SÛRETÉ

Étienne Boulay reviendra pour une sixième saison avec les Alouettes et devrait prendre le relais de Mathieu Proulx. Comme Trestman habille deux demis de sûreté pendant les matchs, il faudra voir s’il prêche la versatilité en se servant beaucoup de Brouillette, ou s’il ira avec un gars qui a de l’expérience au poste, comme Tad Crawford ou le vétéran de trois saisons Steven Holness.

Greg Laybourn, que les Alouettes n’ont même pas placé sur leur charte de position pendant le camp, s’est généralement bien débrouillé, récoltant sept plaqués en deux matchs préparatoires.

RETOURNEURS

Tim Maypray doit sentir la soupe chaude.

Après avoir échappé un ballon la semaine dernière, il n’a eu droit qu'à deux retours de dégagement et autant de bottés d’envoi. Bo Bowling, Rashaud Slaughter, Diamond Ferri et B.J. Frazier ont eu leur chance de démontrer leur savoir-faire mercredi. Slaughter est celui qui a obtenu le plus de succès, et Marc Trestman pourrait décider d’apporter du changement à la position. Il pourrait aussi y aller avec Bowling, qui a montré de meilleures habiletés de receveur que Maypray.

BOTTEURS

La stratégie utilisée par Marc Trestman mercredi semble indiquer qu’il a fait son choix.

Sandro DeAngelis, qui a la meilleure jambe et semble être moins affecté par la pression, n’a eu qu’un seul jeu au cours de tout le match contre Hamilton, un placement de 32 verges. Le reste du travail a été abattu par Sean Whyte, qui s’est bien débrouillé sur les dégagements (44,1 verges de moyenne), mais moins sur les bottés d’envoi (56,25 de moyenne).

La performance de Whyte sur les dégagements pourrait avoir convaincu Trestman d’y aller avec un seul botteur, ce qui libérerait une autre place ailleurs.

Commentaires (0)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy