Rue Frontenac - Seth Williams impressionne Trestman






Seth Williams impressionne Trestman PDF Imprimer Envoyer
Sports - Alouettes
Écrit par Charles Poulin   
Mardi, 21 juin 2011 16:47

S’il en est un qui a gagné des points du côté défensif jeudi dernier, c’est bien Seth Williams.

L’athlète de 24 ans, qui a joué son football universitaire à l’université de Richmond, en Virginie, était partout sur le terrain en première demie.

Il a effectué cinq plaqués en défense et un sixième sur les unités spéciales, en plus de rabattre une passe.

« Oui, il a démontré des belles choses, estime Marc Trestman. Il a obtenu beaucoup de temps de jeu et en aura encore mercredi. »

Avec le départ de Khalil Jones lundi, il ne reste plus que 11 demis-défensifs chez les Alouettes pour cinq postes, 12 si on compte Marc-Olivier Brouillette qui peut évoluer à la position de maraudeur. Mark Estelle se remet tout juste d’une blessure à une épaule, et les autres partants ne devraient pas dépasser la demie avant de s’asseoir sur le banc. Les chances de voir Williams souvent mercredi sont donc excellentes.

Ça rame chez les Argos...

Si les Alouettes ont un surplus de talent au poste de receveur de passes (voir autre texte), il n’en va pas de même ailleurs dans la ligue.

À Toronto, on cherche encore des réponses.

Sur les 12 receveurs présents au camp, seulement quatre ont déjà attrapé une passe dans la LCF. Si on exclut l’ancien Alouette Jeremaine Copeland (579 passes, 9381 verges, 75 touchés), les trois autres ont au fil de leur carrière, collectivement, 62 attrapés pour 954 verges et six touchés.

Pour ajouter à tout ça, les Argos ont libéré, lundi, le vétéran P.K. Sam, qu’ils avaient obtenu dans l’échange avec les Stampeders, en mai, qui leur a aussi emmené Miguel Robédé. Visiblement, le deuxième tour de piste de Sam à Toronto n’aura vraiment pas été concluant.

Il faut dire qu’échapper le ballon une fois et rater trois passes pendant un match préparatoire sont rarement une manière d’être vu sous une lumière positive.

Cela dit, on vous rappelle que les Alouettes ont 14 receveurs au camp, et que ceux qui occupent les positions cinq à dix pourraient être partants ailleurs dans la ligue.

Ne soyez pas surpris si jamais Jim Popp transigeait avec les Argos…

Deux botteurs en lever de rideau ?

Difficile de savoir comment les Alouettes vont régler leur saison au chapitre des botteurs.

Le collègue Miguel Bujold, de La Presse, s’est fait dire par une source que les Oiseaux commenceraient la saison avec deux botteurs. Si c’est vrai, ça complique plus les choses que ça ne les règle.

L'arrivée de Sandro DeAngelis a brouillé les cartes au camp des Alouettes.
Photo d'archives Pascal Ratthé

Sandro DeAngelis a clairement l’avantage sur les bottés de placement et d’envoi. Pour ce qui est des dégagements, si Sean Whyte est un peu meilleur, il n’en demeure pas moins que les deux spécialistes embauchés par les Alouettes ont des problèmes à ce chapitre.

On le répète : le meilleur botteur de dégagement est probablement le secondeur Kyle Jones, qui a déjà occupé les même fonctions avec les Gaiters de Bishop’s.

Pas sûr que c’est l’option que Marc Trestman préfère.

« Honnêtement, je ne suis pas assez au courant des règles pour savoir si on veut ou on peut avoir deux botteurs pour amorcer la saison, admet l’entraîneur. Je vais en parler à Jim Popp et m’en remettre à ses connaissances. Chose certaine, aucune décision n’a été prise actuellement en ce qui concerne les botteurs. »

À LIRE AUSSI :
Alouettes — La ligne à l’attaque a des choses à prouver

Commentaires (1)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
Ça rame chez les Argos...
0
bonne nouvelle smilies/grin.gif
Réal Peland , juin 21, 2011

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy