Rue Frontenac - Un retour en demi-teinte pour Sum 41






Un retour en demi-teinte pour Sum 41 PDF Imprimer Envoyer
Dtente - Poste d'coute
Écrit par Philippe Meilleur   
Samedi, 09 avril 2011 07:14
Mise à jour le Vendredi, 08 avril 2011 23:43

Quil est loin, le temps o les gars de Sum 41 faisaient des culbutes dans une piscine creuse au son dIn Too Deep! La rvolte adolescente a dfinitivement pris le bord sur Screaming Bloody Murder, un cinquime album trs parpill qui aura de la difficult trouver son public.

Sum 41 a longtemps t la suite logique des succs de Blink-182 du dbut des annes 2000. Leur pop-punk nergique, immature et irrvrencieux faisait le bonheur d peu prs tout le monde dans la cour de mon cole secondaire grce des titres comme Fat Lip et Motivation. Le quatuor reprsentait alors tout ce quun adolescent cherchait dans la musique: les partys, la bire et linsouciance.

Mais les choses ont normment chang depuis dix ans. Sum 41 sest peu peu enlis sur le plan cratif. Does This Look Infected (2002) tait pas mal, Chuck (2004) avait de bonnes ides mais pas beaucoup de hits, et Underclass Hero (2007) aurait pu tre un album dAvril Lavigne tant il suintait le dsir de plaire le dpart du guitariste Dave Baksh y tait srement pour quelque chose. Il aura fallu quatre ans, un intermde interminable en musique, pour que le groupe retrouve la motivation ncessaire ce Screaming Bloody Murder.

Essoufflement

Et alors, ce disque vaut-il une ou deux coutes attentives? Oui... mais peut-tre pas davantage.

On ne pourra certainement pas reprocher Sum 41 de rester scotch au pop-punk de ses dbuts. La premire chanson, Reason To Believe, donne le ton avec une construction audacieuse qui laisse place plusieurs modulations. On y passe du rock darna la semi-ballade interprte au piano en quelques mesures, un peu comme Were All to Blame jadis. Dautres morceaux tmoignent de la mme maturit artistique, notamment Holy Image of Lies et lponyme Screaming Bloody Murder.

Mais le groupe commet aussi sur ce nouvel opus quelques fautes de parcours qui tmoignent dun essoufflement vident. Les ballades Crash et What Am I To Say nont rien de nouveau offrir celui qui a dj entendu Pieces. Des morceaux plus rock and roll (Time For You To Go et Baby You Dont Wanna Know, notamment) dbutent bien, mais doivent par leur manque denvergure. Il ne sagit pas de morceaux rats sur toute la ligne; mais, de la part dun groupe qui a dj trn au sommet des palmars, on se serait attendu quelque chose de plus renversant et innovateur.

Je me demande ainsi qui pourra bien sadresser ce Screaming Bloody Murder. Lalbum na rien pour convaincre les vieux fans de revenir au bercail, et na pas vraiment de hit incontournable offrir aux nouvelles oreilles. Un retour en demi-teinte pour Sum 41, donc, qui pourra toujours compter sur ses classiques pour faire bouger le parterre ses spectacles.

Sum 41, Screaming Bloody Murder (Island)

Commentaires (1)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
Demi-convaincu
0
Je vais vous dire qui s'adresse cet album. Aux fans qui n'ont pas les boules que leur groupe de rock prfr volue comme c'est le cas dans peu prs chez tous les artistes, et pas seulement en musique, dans le monde.
Paul , avril 11, 2011

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy