Rue Frontenac - Mother Mother trouve sa voie avec Eureka






Mother Mother trouve sa voie avec Eureka PDF Imprimer Envoyer
Détente - Poste d'écoute
Écrit par Philippe Meilleur   
Samedi, 19 mars 2011 13:51
Mise à jour le Samedi, 19 mars 2011 14:03

Créer de la pop à la fois accrocheuse et innovatrice tout en gardant un pied dans l’indie-rock, c’est possible quand on s’appelle Mother Mother. Avec Eureka, le groupe de la Colombie-Britannique confirme son immense talent créatif en présentant une œuvre plus ramassée et achevée que jamais.

O My Heart nous avait déjà montré à quel point il peut être amusant d’explorer de nouvelles zones à partir de compositions somme toute assez classiques à la base. Le groupe de Ryan Guldemond a poursuivi l’aventure avec ce nouveau disque, mais il a en plus eu la bonne idée de couper tout ce qui dépassait pour ne conserver que l’essentiel.

Le plus bel exemple de cette évolution en douceur est The Stand, premier extrait et vidéoclip d’Eureka. La conversation entre Ryan et ses deux chanteuses-claviéristes y est absolument craquante, et on aura de la difficulté à s’extirper ce refrain du cerveau après la première écoute.

Mother Mother propose encore une fois un dosage équilibré de chansons dansantes et calmes. Au premier rayon, on notera les Chasing It Down (que n’aurait pas renié The Go ! Team), Problems et Calm Me Down (très rythmée). À l’autre bout du spectre, Getaway (interprétée par les filles) et Born in a Flash (calme et mélancolique) sont plus introspectives. Entre les deux, quelques morceaux bâtis de façon conventionnelle, notamment Baby Don’t Dance et Original Spin.

Eureka poursuit de belle manière l’excellent travail amorcé par Mother Mother ces dernières années. Si le groupe avait vraiment l’intention de gravir un échelon de plus dans l’échelle de la popularité avec cet album, c’est en plein dans le mille. Sans renier ses forces créatives et son désir d’innover, il parvient à intéresser les simples curieux avec des refrains accrocheurs et des constructions accessibles. Un disque réussi !

• Mother Mother – Eureka – Last Gang Records

• 4 sur 5

Commentaires (0)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy