Rue Frontenac - Les vieux curés






Les vieux curés PDF Imprimer Envoyer
La chronique de Patrick Gauthier
Vendredi, 03 juin 2011 07:08
Mise à jour le Mardi, 07 juin 2011 11:23

Dans le futur imaginé il y a un demi-siècle par Isaac Asimov, les nouveaux curés seront des scientistes détenant le « secret » du nucléaire. Dans le Québec d’aujourd’hui, les curés ne portent pas tous la soutane, vivent dans le passé et tentent encore de nous faire accroire qu’ils détiennent la vérité.

Heureusement, si ceux qui sont prêts à les croire sont encore nombreux, le camp des sceptiques compte de plus en plus d’adeptes.

La semaine qui se termine en aura été une d’affrontements non pas entre la gauche et la droite – enfin, si, un peu –, mais, surtout, entre ces deux camps : ceux qui se croient la vérité incarnée et se drapent de cette conviction, et ceux qui cherchent à savoir ce que cache ce drap.

Et l’affrontement étalon de cette semaine est survenu mardi entre, dans le coin gauche, Amir Khadir et, dans le droit, Lucien Bouchard.

Pyramide économique

On connaît bien l’agenda et les convictions, résolument à gauche, du premier : faire du Québec un État plus juste et égalitaire, en décapitant si nécessaire le sommet de la pyramide économique qui maintient le peuple tout en bas.

L’agenda et les convictions du second sont plus difficiles à cerner. Soyons poli et disons que Lucien Bouchard entretient un flou plus ou moins artistique quant à ses véritables motivations.

Un rapide survol de sa carrière a en effet de quoi laisser perplexe. Ou, pour citer Wikipédia, la relation de Lucien Bouchard avec la politique est complexe.

Inutile d’y revenir ici, sauf peut-être pour dire qu’il est à tout le moins étrange qu’un ancien ministre fédéral de l’Environnement soit aujourd’hui embauché par les compagnies minières pour vendre le gaz de schiste aux Québécois. Étrange mais malheureusement pas inédit.

Parcours insaisissable

Mais ce n’est pas tant le parcours assez insaisissable de l’ancien premier ministre du Québec dont il est question ici, mais plutôt du personnage de grand patriarche donneur de leçons qu’il endosse depuis longtemps, personnage que nous avons contribué à créer et qui se rapproche de plus en plus de la caricature.

L’indignation surfaite affichée par Lucien Bouchard lorsque apostrophé par Amir Khadir en commission parlementaire en est la preuve : l’ancien premier ministre pense que nous sommes encore dans les années 1950, quand le petit peuple québécois, très peu éduqué, considérait comme parole d’évangile tout ce qui sortait de la bouche d’un docteur, d’un avocat ou d’un curé. Imaginez un avocat qui se serait pris pour un curé…

Il est terminé, ce temps-là. Nous ne vivons plus dans Le Temps d’une paix. Le bon petit peuple est allé à l’école. Il lit les journaux, écoute les actualités à la télé, surfe sur le Web. Le bon petit peuple n’a plus besoin d’un berger pour le guider, encore moins d’un curé pour lui faire la morale.

C’est à ça que ressemblait Lucien Bouchard mardi : un vieux curé qui, du haut de sa chaire, constate que son érudition, sa prestance et l’aura de respectabilité que lui procuraient ses études et son expérience ne réussissent plus à convaincre ses ouailles. Qui demandent maintenant des faits plus qu’une profession de foi.

Cela dit, et bien que le punk en moi se réjouisse de l’indignation de ce lucide, Lucien Bouchard a quand même droit à un certain respect.

Du respect et de la politesse, oui. Mais pas l’obséquieuse déférence affichée par le président de la commission, Claude Pinard, et par la ministre Nathalie Normandeau, dans la même séquence. Quel contraste avec l’attitude de ces deux mêmes personnes à l’égard du député de Mercier !

Ces dernières années ont été marquées par un éveil véritable du « peuple ». Ici comme ailleurs. Ailleurs, cet éveil est allé jusqu’à la révolution. Ici, il se traduit pour le moment par un scepticisme salutaire.

Un dernier mot sur cet affrontement : n’en déplaise à Alain Dubuc et Gilbert Lavoie, que Christiane Charrette a eu le mauvais goût de faire réagir à ce propos mercredi, la vision du Québec soutenue par Amir Khadir n’est plus marginale.

Avec cet éveil dont on vient de parler et le virage à droite assez marqué des deux partis centristes du Québec, de plus en plus de gens se tournent vers la gauche et Québec solidaire.

Certaines prises de position du député de Mercier peuvent bien sûr paraître excessives. Mais il faut bien que quelqu’un le dise que l’empereur est nu. Et cet empereur avait beaucoup de compagnie cette semaine.

Blockbuster – Les leçons à tirer de la mort d’un géant

La fermeture annoncée de la chaîne de location de vidéos Blockbuster m’a rappelé une conversation que j’ai eue avec mon père il y a quelques années.

Nous parlions de livres. Je lui disais acheter presque tous les miens à ma librairie de quartier. Il me disait acheter les siens dans une grande surface, sous prétexte qu’ils étaient moins chers.

« Et quand la petite librairie fermera et que seule la grande surface va vendre des livres, eh ! bien, on sera pognés avec les grands titres populaires. Et quand les livres ne se vendront plus, ils n’en vendront plus », lui avais-je dit.

Comme le faisait remarquer le confrère Marc Cassivi cette semaine, l’arrivée de Blockbuster a provoqué (ou à tout le moins accéléré) la disparition de beaucoup de petits clubs vidéo.

Il y a des leçons à tirer de la mort de ce géant. Ou plutôt du vide qu’il laisse.

Commentaires (20)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
pas capable
0
Qui est Lucien Bouchard pour venir nous faire la morale ,nous dire quoi faire avec le gaz de schiste et nous dire qu'ont travaillent pas assez avec son air bête.S'il y a quelqu'un au Québec qui change de conviction comme de chemise ,C'est bien lui alors M.Bouchard est le plus grand opportuniste du Québec en ce moment avec jean charest.En passant je suis content que la souveraineté ne s'est pas faite sous son règne,Imaginez la suite .....
benoit , juin 05, 2011
rare
0
Vous savez ce qu'il y a de plus rare qu'un député de gauche au Québec? Une colonne politique qui défend ledit député. Bravo.
SPB , juin 04, 2011
@cbilodeau et autre tite-drette du genre!
0
Coudon sais-tu de quoi tu parles????

T'es déconnecté pi pas à peu près!

Le régime de redevances du Québec est un des moins exigeant de la planète et toé, ayoche quel manque de logique, tu parles de créer de la richesse en distribuant notre avoir collectif à des industries dont le siège social est ailleurs, qui pollue et laisse peu de dollars au trésor public et ça sous prétexte qu'on ne veut pas les laisser détruire certains pans du paysage!

C'est ça la saine gestion de la tite-drette, ou plutôt de la pseudo-droite imbécile?

Méchant argument! Pour créer de la richesse, il faut donner de l'argent aux industries pour leur enlever le droit de détruire le territoire! T'es-tu du genre à te croire plus riche parce que tu paies ton voisin pour ne pas qu'il te vole tes tomates de jardin?

Prière de ne pas t'associer à la droite! La droite a une pensée bien plus structurée et structurante.

Tiens tite-drette, va lire ça, ça sera déjà un bon début!
http://www.cyberpresse.ca/environnement/dossiers/gaz-de-schiste/201106/04/01-4405995-gaz-de-schiste-le-texas-resserre-sa-reglementation.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B42_acc-manchettes-dimanche_369233_accueil_POS2

Penses-tu que le Texas va gaspiller des fonds publics pour le donner aux industries gazières?

Penses-tu que le Chanoine Bouchard va aller quémander de l'argent au Texas sous prétexte que l'industrie ne viendra plus investir ici et qu'elle ira chercher son gaz ailleurs?
Plein mon casque de la tite-drette! , juin 04, 2011
La tite-drette 101 (des innocents!)
0
La tite-drette 101 a mis le Québec à terre et ses mauvais gestionnaires de gauche qui s'ignorent continuent en voulant que l'État gaspille des fonds publics pour payer l'industrie gazière et pour payer un Colisée à Québécor....

La tite-drette se croit à droite, mais elle ne cesse de quémander à l'État. Comme le mustangueux-cerceueilleux maire qui pleure pour que l'État aide les industries de son patelin, mais plaide pour un désengagement de l'État!

La tite-drette 101, c'est la distribution de la richesse équitablement entre les tinamis du part et les industries!

Ce n'est pas la vraie droite qui s'assume et qui a une pensée développée!

La tite-drette est tellement perdue qu'elle ne se rend pas compte que Khadir ne fait que valoriser la saine gestion :
- pas de fonds publics dépensés en secret;
- pas de fonds publics distribués à l'industrie gazière déjà trop bien traité au Québec par rapport aux EUA ou au Canada (c'est même le PLQ qui le dit);
- etc.
Daniel M. , juin 04, 2011
Seul mais combien appuyé
0
Il faut du courage pour se lever seul ( et je dis bien seul ) debout pour l'intérêt collectif. Comme le dit Jean Francois Lisée et Pierre Fortin économiste, plus de 23% de la richesse crée au États Unis va au 1% les plus riche. Rien faire veut dire privilégié une minorité au détriment de la majorité. Quelle courage M. Khadir
Sylvain Charron , juin 03, 2011
dommage , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
Les conditions gagnantes , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
les omissions de l'industrie gazière
0
Dans la Presse d'aujourd'hui, un vp d,une gazìère fustige Khadir en se servant du fait qu'André Caillé n'est pas celui qui a vendu les droits d'explorationd'Hydro puisqu'il n'était plus là. Cependant il faut savoir que Caillé est arrivé en 1996 à Hydro avec son alter égo, Thierry Vandal devenu par la suite le président qui a mis fin, suivant les orientations du gouvernement libéral, àux incursions d'Hydro dans le gaz et le pétrole. En passant, on ne connait toujours pas le prix de ces droits.
gillac , juin 03, 2011
J'ai pris ma carte...
0
J'ai pris ma carte de membre de Québec Solidaire pour signifier mon appui à Khadir!
Daniel M. , juin 03, 2011
Internet, les réseaux sociaux et l'info en ligne
0
Bonjour,

cet éveil des peuples à travers du monde est causé par internet. Tous ceux qui y ont accès sans restriction, peuvent apprendre beaucoup de choses. Les réseaux sociaux, la radio et la télé en ligne, de même que les nombreux journaux en lignes modifient fortement les convictions, les opinions et les valeurs des gens de la planète. Bravo à vous Rue frontenac, vous faite parti de ce lot. Ce lot qui éveille l'esprit humain. Continuez votre bon travail!
laurenthou , juin 03, 2011
A quand le journaliste neutre
0
A te lire, on croirait presque qu'Amir Khadir est un messie, un prophète !

C'est facile de jouer au chihuahua et d'insulter tout le monde qui ne pense pas comme toi. C'est pas mal plus difficile de construire pour ton peuple un avenir meilleur.

La gauche vise le partage et c'est très bien. Mais sans la droite, il n'y aurait plus rien à partager.

Je suis contre les gaz de schiste. Mais cela ne fait pas de Mr Bouchard un curé pour autant.

Vraiment n'importe quoi ...
Steph , juin 03, 2011
TV et le paralèlle fumeux avec les livres...
0
Les grandes banières qui font fermer les indépendants, une réalité parfois bien que tragique parfois, certes. Mais il ne faut pas balayer l'apport du revers de la main. Il y a une réalité tangible découlant de leur introduction dans le paysage de la consommation l'avènement du spécialiste. L'économie d'échelle dont les grandes bannières profitent permet de réduire le coût des dépenses pour le consommateur. Mais tout dépend du produit.

Dans l'alimentation, les super-marchés ont sûrement dilapider les « magasins généraux » indépendant, mais comment se fait-il qu’il y ait tant de boucheries, fruiteries, pâtisseries ou encore de boulangeries artisanales? Même chose dans le sports, dans le linge ou dans l’électronique. Les petits qui se spécialisent font beaucoup plus que survivre.

Au final, je trouve que la comparaison entre l’industrie du film de location et celle de la vente de livre est boiteuse, tout au plus. D’abord, l’un loue et l’autre vend; deux mondes de consommation très distincts. Deuxièmement, Le médium de consommation pour l’industrie du film s’est complètement révolutionné de l’intérieur, en se soldant par une facilité plus qu’accrue pour inciter la consommation. Blockbuster ne ferme pas parce que les gens de louent plus de film. Il ferme parce que les clients ne veulent plus se déplacer aller louer un film. Avec la nouvelle télévision sur demande (Direct TV, Netflix, illico, express vu, etc) pourquoi sortir du salon? Le produit n’a pas changé, un film reste un film. Mais BlockBuster ne s’est pas adapté devant l’entrée en scène d’un nouveau médium. D’une cassestte à un DVD, un produit physique, qui s’est rendu inutile et poof, s’en était fait de leur bannière. PS, BlockBuster ne laisse absolument aucun vide, à part peut-être l’espace physique.

Pour ce qui est des livres, le médium est assez difficile à changer. Les amants de la lecture vous diront que le fait de tourner une page ne se remplace pas. L’intéraction du physique apporte à l’intimité du loisir. C’est indéniable. Maintenant, pour le fait du moins cher chez WM-de-ce-monde, s’il le sont, c’est qu’ils étaient trop cher ailleurs. Les éditeurs finiront par s’ajuster et les prix s’équilibreront. Sans compter que les grandes surface qui ne vendent déjà que des « grandes titres populaires ». Les livres provenant des artistes de la plume qui se vendent se retrouvent dans les librairies spécialisées. Un créneau inaccessible pour une grande surface. Les livres seront en danger lorsqu’il n’y aura plus d’arbre. Encore là, le papier, ça se recycle.
Xavier , juin 03, 2011
Bien dit M.Gauthier
0
Oui Lucien Bouchard a l'attitude d'un vieux curé. Il sait que dans un passé, pas si lointain, il jouissait d'une grande confiance de la part de plusieurs. Il désirait vraiment faire du Québec un état souverain. Et je pense qu'il était sincère. Mais depuis, il est devenu si sûr de lui qu'il croît être le seul a détenir la vérité. Comme l'Église et la plupart de ses curés justement.

Mais on ne se passionne plus pour son discours car, de plus en plus, celui-ci est teinté d'opportunisme.

Comme lorsque les vieux curés disaient aux mères, qui avaient déjà dix enfants, qu'il était temps d’agrandir leur famille. Pour agrandir la famille chrétienne, bien entendu.
Marianne , juin 03, 2011
vague à venir?
0
Bravo à M.Khadir et en gardant le cap on pourrait assister à une autre vague au québec qui emporterait les vieux partis (libéral et péquiste) devenus semblables et amis. Bon débarras ce serait!!! J'ai visionné l'épisode Bouchard-normandeau et le président vs Khadir et je suis réellement dégouté de l'attitude a Bouchard et cie.
yves , juin 03, 2011
Les mensonges de Khadir ... , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
Différente lunette différente vision
0
- Pas certain que votre vision des vieux curés soit si conforme à la réalité que vous semblez le croire. On beurre assez épais sur cette époque, question de rester bien aveugle sur la nôtre. J'aurais plutôt tendance à dire qu'avant nous savions au moins qui nous «bossait». Aujourd'hui, les curés sont partout. Dans les domaines de la science, de l'économie, de l'Éducation, de la Santé, de la psychologie, etc.. Les dogmes viennent de partout. Et on ne sait même plus qui les décide, qui nous les impose.

- Je me demande aussi si, comme dans l'exemple de votre second sujet, il n'y a pas une petite leçon à tirer de la réaction du pontifiant Lucien Bouchard. On a beau lire, aller à l'école, se renseigner sur internet, ça ne devrait pas nous immuniser contre un minimum de respect. Mais, le respect ce n'est plus à la mode. Ça fait trop «curé» peut-être! Dans ce cas-ci, en grand populiste qu'il est, Amir Khadir remporte une méchante victoire sur Bouchard. Parce qu'il rejoint des milliers de jeunes (et moins jeunes à l'occasion) qui trouvent ça drôle de voir quelqu'un se faire planter sur son «apparence». C'est la mode de tirer sur le messager. Suffit de voir les commentaires sur Facebook pour s'en faire une bonne idée.

- Là où je ne vous rejoins pas du tout c'est sur votre lecture du réveil québécois. Votre analyse semble faire volontairement abstraction de la montée - si lente soit-elle - de la Droite. Et elle monte parce que de plus en plus de gens réalisent que la Gauche a été la seule à pouvoir s'exprimer depuis 50 ans.

Si Amir Khadir est populaire ce n'est pas d'abord parce qu'il est de Gauche. C'est parce qu'il lui arrive que ses flèches touchent exactement là où le peuple se sent concerné mais où il ne peut que rarement s'exprimer (puisqu'on ne sait plus à qui parler, tellement il y a d'intermédiaires). Si on veut parler de l'aveuglement du Québec du temps des vieux curés, que dire de celui des «adeptes» de Khadir qui refusent obstinément de le remettre à sa place lors de ses frasques stupides comme le lancer du soulier ou le boycott d'un petit commerce? Non, l'Éducation n'a pas nécessairement donner au peuple un meilleur jugement ou sens critique. Les preuves de ça sont quotidiennes.

Par ailleurs, l'erreur fondamentale des autres partis (PQ et PLQ) actuellement c'est de ne pas tenir compte des petits relevés sismiques qui viennent de la Droite (Réseau Liberté-Québec) et de la Gauche (Khadir and his gang). Ils pourraient avoir des surprises aux prochaines élections!
Marc-André St-Pierre , juin 03, 2011
Deux vrais curés. , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
La seule opposition
0
Amir Khadir semble la seule véritable opposition aujourd'hui au Québec.

Le seul qui a dit sa façon de penser à H.P.Rousseau qui venait de perdre 48 milliards à la caisse de dépôt et remplissait tranquillement la bande de cruches assis devant lui en commission parlementaire.

Le seul aussi en ces temps de compressions à souligner l'inadmissibilité de payer pour le cirque royal britannique en visite au Québec .

Le seul à s'opposer à ce qu'on passe une loi pour justifier l'entente secrète à la légalité contestée entre Péladeau et Labaume sous prétexte que c'est urgent.
Pourtant on sait bien que toutes les fois où un vendeur invoque l'urgence dans une transaction , c'est pour vous en passer une vite en vous empêchant de prendre le temps de réfléchir.

Finalement il est encore le seul à dire ses vérités à Lucide $$$$ Bouchard et à le questionner sur ses motivations.

C'est évidemment le rôle d'un député de l'opposition et il est aussi le seul à le comprendre vraiment.
En terminant les dirigeants du PQ devraient faire atteention.Ils voient venir le pouvoir et magouillent pour remporter des comtés dans la région de Québec ,mais ils devraient peut-être surveiller une autre vague orange ,celle-là venant de Québec solidaire.
j.c.virgil , juin 03, 2011
Les vieux curés
0
J'ai souri à vous imaginer vieux punk.
Norma Drolet , juin 03, 2011
Bouchard égal à lui-même.
0
Lucien Bouchard n'a jamais dévié de sa voie. Il est toujours resté le fidèle serviteur d'une vision duplessiste ou corporatiste du Québec, où les grands, bien nantis et plus intelligents règnent de droit divin, et ont donc droit à une plus grande part du gâteau collectif.
A une certaine époque, les ténors des média ont fait de lui une figure messianique au service de la grande cause de la Souveraineté. L'unanimité s'est alors fait autour du personnage, et sa tragédie personnelle l'a rendu intouchable. Aujourd'hui, il n'est plus le porte parole de la souveraineté, et plusieurs sont contraints à l'évaluer pour ce qu'il est, sans les ornières de la vision péquiste du monde.
Imaginez-le premier président de la nouvelle République. Je pense qu'on
aurait vu bien des indemnités payés aux pauvres multi-nationales et la mise au pas de tous ceux et celles qui auraient osé contesté cette façon de protéger les intérêts des mieux nantis.
Bouchard reste égal à lui-même, c'est juste triste de voir à quel point on peut se tromper quand on perd le sens critique pour des raisons idéologiques.
jean-carle hudon , juin 03, 2011

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy