Rue Frontenac - Projet de loi Postes Canada – Le NPD propose deux amendements






Projet de loi Postes Canada – Le NPD propose deux amendements PDF Imprimer Envoyer
Nouvelles générales - Politique fédérale
Écrit par Alain Bisson   
Samedi, 25 juin 2011 15:00
Mise à jour le Samedi, 25 juin 2011 17:53

Après avoir franchi le cap des 45 heures de débat ininterrompu, samedi en fin d’après-midi, le NPD change sa stratégie d’obstruction et propose deux amendements à la loi forçant le retour au travail des 48 000 employés de Postes Canada.

Marc-André Viau, attaché de presse du caucus du NPD, a expliqué à Rue Frontenac que les néo-démocrates bloquaient l’adoption du projet de loi C-6 depuis jeudi afin de donner une ultime chance à la négociation entre Postes Canada et le Syndicat des travailleuses et des travailleurs des Postes.

«Nous avons appris ce matin que les pourparlers n’ont pas abouti, alors on passe à une autre stratégie», a expliqué M. Viau alors que l’appel du vote résonnait à la Chambre des communes, vers 16h30.

Le NPD proposera ses deux amendements – notamment sur les salaires – en comité plénier, avec l’espoir que le gouvernement Harper ne s’y opposera pas. Selon cette éventualité, le projet de loi pourrait être adopté ainsi modifié et la longue session des Communes qui dure depuis près de 48 heures sans interruption – un record – pourrait cesser.

Si le gouvernement fait la sourde oreille, le NDP prévoit poursuivre son opposition au projet de loi, ce qui pourrait signifier une troisième nuit blanche pour les députés.

«Notre but sincère, c'est d'essayer d'avoir un règlement qui respecte le droit des travailleurs», dit Thomas Mulcair. Photo d’archives Olivier Jean

Au cours d’un entretien avec Rue Frontenac, vendredi, Thomas Mulcair, chef-adjoint et leader parlementaire, avait expliqué que le NPD cherchait à remettre la négociation entre Postes Canada et le STTP sur les rails.

«Notre but sincère, c'est d'essayer d'avoir un règlement qui respecte le droit des travailleurs», avait dit le député d'Outremont.

Les salaires, le régime de retraite et la prévoyance collective sont au cœur du litige.

Les 48 000 employés de Postes Canada sont en lock-out depuis le 15 juin.

À lire également :

Le NPD résiste toujours

Commentaires (8)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
@Dany
0
@Dany Si tu les trouves si bien, applique pour devenir facteur. Tu te lèveras à 4h du matin pour aller marcher 15km dans les gros froid d'hiver. En plus tu dois aller livre dans des duplex ou des triplex où les marches sont à moitié déblayer.

Et pour ton information. Le syndicat à offert d'arrêter la grève rotative et c'est Poste Canada qui a refusé pour mieux déclarer un lock-out.

Ce que je trouve c'est que lorsque l'employeur déclare un lock-out, il ne devrait pas en même temps demander au gouvernement une loi spécial pour obliger des conditions d'emploi à son goût. C'est pas une démocratie c'est une dictature.
Marie-Claude , juin 26, 2011
...
0
Ils vont réussir bien plus que le Bloc vous verrez....Laissez moi rire chers Québécois lemmings...
Normand , juin 26, 2011
Cher Dany... toujours un con quelque part
0
Un peu d'éducation populaire, puisqu'il le faut.

Toi tu es le genre d'individu qui, dans un conflit de travail, prend toujours du côté du patronat. Et si par malheur ce conflit oppose une direction à un syndicat alors là, c'est la joie! Dégueulons joyeusement et versons notre fiel contre le syndicat! Les syndiqués ne sont-ils pas tous des paresseux et des profiteurs surpayés et les patrons de pauvres victimes innocentes de ces monstres surpuissants que sont les syndicats?

Malheureusement des peigne-culs dans ton genre on en trouve toujours un ici ou là, sur notre chemin. Des frustrés du salaire minimum et de la petite 'jobine' qui n'ayant pu eux-mêmes se sortir de leur merde se disent que les autres devraient leur tenir compagnie et être avec eux, à leur côté, dans leur soue. Que l'on devrait tous y être puisqu'après tout les autres ne valent pas plus cher que nous et qu'il n'y a pas de raisons qu'ils vivent mieux que nous.

Bien entendu des mecs en ton genre n'ont pas l'intention de suivre leurs propres conseils et de se trouver de meilleurs emplois. Peine perdue n'est-ce pas? Pour cela il aurait fallu une meilleure éducation, avoir eu plus de chance dans la vie, non? Alors quand on est résigné a passer sa vie en gagne-petit les autres ne devraient pas avoir plus, ne méritent pas d'en avoir plus, pas vrai? Donc les syndiqués sont surpayés, les policiers aussi, les journalistes, les fonctionnaires fédéraux, provinciaux, municipaux, les travailleurs de la construction, les joueurs de hockey,... et j'en passe. Une liste interminable. Faisons bonne mesure et ajoutons à la liste les fameux "BS" puisqu'ils ont le dos large, n'ont pas les moyens de se défendre et que ça fait toujours du bien de leur cracher dessus de temps à autre.

J'ai de bonnes nouvelles pour toi. Dans cette nouvelle économie il va y avoir beaucoup d'emplois pour du monde comme toi. Des emplois mal payés, précaires, avec peu ou pas d'avantages sociaux. Des emplois où les patrons, lorsqu'ils trouvent que tu commences à prendre de l'âge, que tu commences à avoir besoin de soins médicaux, que tu produis moins, te remplacent par de plus jeunes. Des emplois où le patron, quand le beau-frère de celui-çi se cherche une "job", soudainement n'a plus besoin de toi. Mais console toi les Normes du Travail vont te protéger, pas vrai? hahaha

Maintenant je sais que ce que je vais te dire va te surprendre puisque de toute évidence ta culture se résume aux potins de quotidiens bon marché: lorsque des travailleurs font des gains quelque part tous les travaillent en tirent bénéfice et c'est ce que les patrons craignent: le mauvais exemple. Lorsque les travailleurs connaissent des reculs tous le monde y perd parce que le patronat s'en sert comme exemple pour faire des reculs ailleurs. On appelle cela: la lutte des classes. Oh les gros mots! et dur à comprendre en plus, pas vrai?

La richesse est produite par le travail, par tous les travailleurs. Dans notre système cependant cette richesse est pour l'essentiel accaparée par une minorité d'individus. En 30 ans la productivité s'est accrue de près de 50%, soit un peu moins de 2% entre 80-90 année après année, près de 2% entre 90-2000 année après année, et plus de 2% entre 2000-10 année après année. Gains des travailleurs: 0, rien, niet! Depuis 1980 il n'y a eu aucun gain de revenus pour l'ensemble des travailleurs. Nous avons assisté à des reculs partout et principalement pour les nouveaux travailleurs ou ceux qui changent d'emploi.

Qu'est-ce qui va endiguer la vague? Des gens comme toi? hahaha sûrement pas. Le gouvernement, le conseil du patronat? Allons... Le patronat sait depuis longtemps que l'argent qui ne va pas dans la poche des travailleurs c'est de l'argent qui va dans leurs poches. Le seul rempart qui va nous empêcher de rejoindre le tiers-monde et la misère c'est le syndicalisme et si tu n'as pas compris cela c'est que tu n'as rien compris encore.

Est-ce que les syndicats sont tout puissants et le patronat si petit, si faible et si fragile, incapable de se défendre contre le gros monstre? C'est ce qu'ils aimeraient bien nous faire croire mais moi, qui a été syndiqué près de 25 ans, laisse-moi t'éduquer et te dire que le patronat fait toujours ce qu'il veut et que toutes les raisons sont bonnes pour contourner les clauses des contrats collectifs en jouant sur les mots et les virgules. J'ai des amis syndiqués, d'autres non, et tout est toujours une lutte, partout, contre les abus du patronat. Toujours celui-çi tente de rogner les gains acquis où qu'il se trouve, car toute perte pour la multitude est un gain pour lui.

Maintenant lève-toi et marche.
Mitch , juin 26, 2011
Apolitique
0
Meme si je suis apolitique depuis belle lurette, ce n'est pas le gouvernement Harper qui va me réconcilier avec sa pseudo-démocratie a la noix.
Venir dire en chambre qu'il présente une loi spéciale pour les employés de Postes Canada, en prétendant que l'économie canadienne est en danger.

Comment se fait-il que les instances démocratiques de ce pays ne s'élèvent plus-qu'il-ne faut?

Moi, depuis déja un bon moment que je ne crois plus a cette démocratie bidon, encensé a tour-de-bras, par les Bush, Obama et Harper de ce monde.

Quelle fumisterie?
Avocat du diable , juin 25, 2011
précision
0
faut preciser ici que les salaires en jeu sont ceux des nouveau employé a venir,et points important au litige la nouvelle méthode de travaille aliasse multiple!
ben , juin 25, 2011
...
0
Lorsque j'ai dit que j'aimerais les voir tenter le coup, je ne pensais pas qu'ils le ferait pour vrai.

Ça en prend, de la parole, pour faire ça.
G. Favreau , juin 25, 2011
ni noble, ni intellient , Ce commentaire a été désigné comme non-intéressant par les internautes. [Afficher]
ni noble, ni intelligent
0
Le but de NPD n'est ni noble, ni intelligent. Cette loi sera adopté pareil et contrairement à ce qui est dit, la majorité de la population ne travaillaint pas chez postes canada, l'approuve. La difference, ce que à cause de NPD ça va couter beaucoup plus cher.

Pour les employés de postes canada qui ne sont pas contents de leurs conditions de travail, rien ne vous empeche d'en trouver un autre. Avec votre intelligence legendaire et votre capacité de resoudre les enigmes(lire le code postal) vous ne devez pas avoir de difficulté à trouver un travail. Même si, dans le vrai monde, il est rare qu'on paye plus que le salaire minimum pour ce genre de competances.

Les services publiques/monopol ne devraient pas avoir le droit de Le but de NPD n'est ni noble, ni intelligent. Cette loi sera adopté pareil et contrairement à ce qui est dit, la majorité de la population ne travaillaint pas chez postes canada, l'approuve. La difference, ce que à cause de NPD ça va couter beaucoup plus cher.

Pour les emplyés de postes canada qui ne sont pas contents de leurs conditions de travail, rien ne vous empeche d'en trouver un autre. Avec votre intelligence legendaire et votre capacité de resoudre les enigmes(lire le code postal) vous ne devez pas avoir de difficulté à trouver un travail. Même si, dans le vrai monde, il est rare qu'on paye plus que le salaire minimum pour ce genre de competances.

Les services publiques/monopol ne devraient pas avoir le droit de faire des greves. Puisque, en prenant en autage la population, ils peuvent monter artficielement les salaires, ce que finira par augmenter le cout de la vie pour tout le monde.faire des greves. Puisque, en prenant en autage la population, ils peuvent monter artficielement les salaires, ce que finira par augmenter le cout de la vie pour tout le monde.
Dany , juin 25, 2011

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy
 

Aussi sur Rue Frontenac - Nouvelles