PDF Imprimer Envoyer
Nouvelles gnrales - Justice
Écrit par Michal Nguyen   
Samedi, 18 juin 2011 15:27
Mise à jour le Samedi, 18 juin 2011 16:04

Jrmy sennuyait de son pre tortionnaire. Imaginez ce quil vivait (avec sa belle-mre). Cest dans ces mots que la Couronne a demand au jury de dclarer Stphanie Meunier coupable de meurtre prmdit avec harclement de lenfant de quatre ans. La dfense, de son ct, demande lacquittement.

Le procs touche sa fin avec les plaidoiries des deux parties, juste avant que la juge Johanne Saint-Gelais ne donne ses directives au jury et lenvoie en dlibr, afin quil se prononce sur la culpabilit de la femme de 32 ans. Jrmy Bastien est mort le 6 dcembre 2008, la suite dune hmorragie crbrale cause par un coup la tte.

Divergeance sur la version de laccuse

Le procureur de la Couronne Louis Bouthillier a demand au jury de regarder la preuve dans son ensemble. La dfense prtend de son ct quil faut se concentrer sur le coup la tte puisque les nombreuses plaies ne sont pas mortelles.

Lavocate de laccuse, Me Jolle Roy, estime que sa cliente est crdible et pleine de bonne volont. Elle a appuy ses dires par lappel au 9-1-1 effectu peu avant la mort de lenfant. Stphanie Meunier panique, elle pleure, elle crie. Cest pressant, urgent, instantan. Ce nest pas fabriqu, cest spontan, vridique.

Jrmy Bastien, quatre ans, est mort le 6 dcembre 2008, la suite dune hmorragie crbrale cause par un coup la tte. Photo darchives

Me Bouthillier, de son ct, a remis en doute la volont de laccuse de dire toute la vrit, notamment en soulignant ses trous de mmoire.

Quand on coute Stphanie Meunier, on dirait un film de Walt Disney, a imag la Couronne. Mais il y a des scnes retires dans ces films, il y a des choses qui se sont passes (le) jour (du drame).

Lire le corps de lenfant

La maltraitance denfant, a se passe souvent derrire des portes fermes, sans tmoin, a expliqu Me Bouthillier. On en a un, il est mort (), mais les experts ont pu lire le corps de Jrmy.

Les 27 blessures au minimum, datent de 24h avant le dcs, a dclar la pathologiste Caroline Tanguay. Cest llment essentiel dans ce procs, croit la poursuite.

La Dr Tanguay dit que les blessures sont rcentes, non-accidentelles. Laccuse prtend quelle na rien fait, a lanc Me Bouthillier. Quelquun essaie de nous mener en bateau.

La dfense a de son ct remis en doute la parole des spcialistes. Les experts qui se trompent, a existe, a affirm Me Roy.

Crdibilit mise en doute

Dans sa plaidoirie, Me Roy a dcrit le pre de Jrmy comme un homme violent, menteur et manipulateur.

Selon la dfense, Francis Bastien forait les enfants se battre et a contribu crer un climat familial dfavorable. Laccuse tait harcele par son conjoint et en avait peur, a rappel Me Roy. Stphanie Meunier cherchait un peu de bonheur avec Francis Bastien, mal lui en a pris.

Me Roy a galement remis en doute le tmoignage de la gardienne de Jrmy, quelle a qualifi de surraliste, avec des faits exagrs. Stphanie Meunier dit avoir t au parc avec la petite-fille dEmilia Marquez. Si elle avait peur, laurait-elle laiss y aller? sest questionn la dfense.

Quant aux voisins qui avaient affirm avoir entendu des bruits et des cris, Me Roy estime que leur tmoignage ne dit rien.

Jrmy dlivr de sa souffrance

La Couronne prtend que le meurtre tait intentionnel. Cest laboutissement de la maltraitance de la dernire semaine, a estim Me Bouthillier. Rendu au 27e coup, on ne parle plus daccident.

Lensemble de la preuve montre un pattern de violence qui a culmin jusquau 6 dcembre et qui a fait que Jrmy a t dlivr de sa souffrance, a estim le procureur.

quatre ans, Jrmy sembarrait dans une chambre qui nest pas la sienne. Pourquoi, votre avis? a demand Me Bouthillier. a sest fait deux. Francis Bastien a commenc, puis les deux, et a sest fini avec laccuse.

Vous ntes pas l titre de vengeur ou pour accomplir la vindicte populaire, a pour sa part dclar la dfense. On peut critiquer le style de vie peut-tre ngligent de Stphanie Meunier, sur laide sociale avec quatre enfants (), mais est-ce que a fait delle une meurtrire?

Me Roy affirme que la preuve est claire, laccuse na pas caus limpact mortel. Stphanie Meunier demande lacquittement, a plaid son avocate. Son sort est maintenant entre vos mains.

Le jury, compos de cinq femmes et sept hommes, devrait commencer dlibrer partir de lundi soir.

Michal Nguyen est stagiaire Rue Frontenac.

Commentaires (1)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
Piti!
0
Faites un exemple de cette scabreuse affaire! Qu'ils chopent emprisonnement vie avec une sentence ferme considrable! Les deux! Et qu'est-ce qu'on attend pour donner des amendes ce voisin, cette gardienne qui savaient quel enfer vivait le petit Jrmy mais ont prfr se dcrotter le nez avec leur index que de composer le 911??? Il est temps que les choses changent!
flesnuages , juin 19, 2011

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy