Rue Frontenac - La chronique de Martin Leclerc






La chronique de Martin Leclerc
Les 14 PME du Canadien PDF Imprimer Envoyer
La chronique de Martin Leclerc
Mercredi, 11 février 2009 20:35
Guy Carbonneau aura beau tenir des réunions et envoyer ses joueurs disputer des matchs de quilles tous les jours d'ici la fin de la saison, il ne réussira probablement jamais à régler les 14 problèmes qui minent son vestiaire.

Un peu tout le monde se demande pourquoi le Canadien, qui mise pourtant sur le même noyau de joueurs que la saison passée, est incapable d'afficher la même cohésion. Ce n'est pourtant pas compliqué. Depuis le match inaugural, cette formation abrite 14 PME sur deux lames qui ne vivent qu'en fonction de leur renouvellement de contrat.

Lorsqu'ils se présentent au camp avant d'entreprendre leur dernière année de contrat, tous les hockeyeurs de la LNH répètent la même chose. «Je veux avant tout me concentrer sur ce que je peux accomplir sur la patinoire. J’aimerais bien sûr revenir avec l'équipe la saison prochaine, mais je laisse mon agent s'occuper des questions contractuelles. Ce qui importe à mes yeux, c'est que l'équipe connaisse une bonne saison.»

Tout cela n'est que pure boulechite.

Avec les sommes colossales qui sont en jeu de nos jours, tous les joueurs considèrent leurs rares périodes de renouvellement de contrat comme des étapes cruciales de leur vie. À moins de contempler la retraite, aucun hockeyeur ne se présente au camp à sa dernière année de contrat sans se répéter qu'il doit présenter de bonnes statistiques.

Pour un vétéran à la veille d'accéder à l'autonomie, un bon rendement signifie qu'il aura le loisir de choisir son équipe et sa ville d'adoption, la chance d'accroître son salaire et peut-être même de provoquer une surenchère quant à la durée de sa prochaine entente.

Pour un jeune admissible à l’autonomie avec restriction, des statistiques exceptionnelles valent leur pesant d'or parce qu'il n'a presque pas de pouvoir de négociation. Une bonne production lui permet soit de contester une offre trop basse en arbitrage, soit de se voir offrir un contrat à long terme.


Alex Kovalev a-t-il envie d'écouter Guy Carbonneau?
Photo d'archives Olivier Jean
 

Pourquoi tout va mal...

Il est sans doute agréable pour un coach de miser sur deux ou trois joueurs qui écoulent la dernière tranche de leur entente, qui se moulent à l'équipe et qui se défoncent tous les soirs. Mais lorsqu'on dirige 14 athlètes qui poursuivent des objectifs personnels, la dynamique change considérablement.

Carbo répète depuis des semaines que ses joueurs doivent respecter le système et se montrer responsables en défense. Alex Kovalev se dirige vers une saison de 57 points. A-t-il seulement envie de l'écouter?

Pourquoi fait-il les gros yeux lorsqu'on place Steve Bégin au sein de son trio? Et Tomas Plekanec? Avec 23 points seulement en banque, a-t-il le goût d'aller récupérer les rondelles libres dans les coins?

Pourquoi Mike Komisarek est-il incapable d'effectuer une passe convenable depuis qu'on spécule sur son prochain contrat? Trois ou six ans? Quatre ou six millions par an?

Pourquoi personne ne se porte à la défense de Josh Gorges lorsqu'il se fait assommer par Denis Gauthier?

Parce que le Canadien n'est pas une équipe. C'est un groupe de neuf joueurs assiégé par 14 PME qui endossent des chandails de la même couleur.

Pauvre Carbo

 
Gainey, bien assis sur ses mains PDF Imprimer Envoyer
La chronique de Martin Leclerc
Dimanche, 08 février 2009 16:17

Le CH est en pleine débandade. Mais ne vous retournez pas vers Bob Gainey dans l’espoir de le voir réaliser LA transaction canon qui corrigera l’une des sévères lacunes de son club. Il pourrait bien sûr échanger quatre trente sous pour une piastre d’ici le 4 mars, mais le grand coup ne viendra pas.

 
Boisbriand évalue les coûts PDF Imprimer Envoyer
La chronique de Martin Leclerc
Jeudi, 05 février 2009 12:15

Le projet d’implantation d’une équipe de la LHJMQ à Boisbriand provoque beaucoup de remous dans les Basses-Laurentides. Ruefrontenac.com a appris que les maires de Blainville et Boisbriand n’ont pas apprécié, ces dernières semaines, d'apprendre par la voie des médias que le promoteur Joël Bouchard tentait de réaliser ce coup de force.

 
Un bien dur week-end PDF Imprimer Envoyer
La chronique de Martin Leclerc
Dimanche, 01 février 2009 16:38

Le week-end du Cholesterol Bowl tire à sa fin et ce n'est pas moi qui m'en plaindrai. Le jour où Pfizer inventera une sorte de Drano liquide capable de débloquer les artères des amateurs de sports qui s'empiffrent de gras trans en regardant la télé, elle doublera probablement les revenus que lui procure son plus gros vendeur, le Viagra...

 
Bienvenue sur mon coin ! PDF Imprimer Envoyer
La chronique de Martin Leclerc
Mercredi, 28 janvier 2009 00:42

Avant qu'on se mette à parler sport, permettez-moi de me présenter un peu. Ce sera plus poli, et ça vous permettra de savoir à quoi vous en tenir si vous repassez dans le bout à un moment donné.

 
<< Début < Préc 51 52 53 54 Suivant > Fin >>

page 54 de 54