Rue Frontenac - Le blogue de Pascale Lévesque






Le blogue de Pascale Lévesque
Jacques Villeneuve dans Les Bagnoles 2 PDF Imprimer Envoyer
Le blogue de Pascale Lévesque
Mercredi, 11 mai 2011 02:34

Si vous avez des enfants de moins de 10 ans à la maison, vous connaissez très bien Flash McQueen. Vous savez aussi, surtout, que la suite de ses aventures dans Les Bagnoles 2 prendra l’affiche le 24 juin prochain. Mais ce que vous ne saviez pas, c’est que Jacques Villeneuve prêtera sa voix à ce très attendu film d’animation de Disney Pixar.

 
Jean-François Mercier: une défaite qui a bon goût PDF Imprimer Envoyer
Le blogue de Pascale Lévesque
Lundi, 02 mai 2011 23:48

« La défaite n’aura jamais eu si bon goût ! »

 
Jean-François Mercier: Troisième! PDF Imprimer Envoyer
Le blogue de Pascale Lévesque
Lundi, 02 mai 2011 22:58

Jeff Mercier avoue peut-être qu’il a eu beaucoup moins de plaisir qu’il ne le croyait dans cette campagne électorale, il crie quand même autant que les autres de voir qu’il est temporairement troisième dans le dépouillement des votes.

 
Jean-François Mercier: voter du bon bord pis fêter dans le bar PDF Imprimer Envoyer
Le blogue de Pascale Lévesque
Lundi, 02 mai 2011 22:05

Voter du bon bord pis fêter dans le bar. Gagne ou pas (on ne sait pas ce qui le rendrait le plus heureux…), c’est Jean-François Mercier qui aura le meilleur party électoral ce soir.

 
Jean-François Mercier a voté... mais pour qui? PDF Imprimer Envoyer
Le blogue de Pascale Lévesque
Lundi, 02 mai 2011 18:10

C’est fait. Pour la première fois de sa vie, Jean-François Mercier a fait un gros X sur un bulletin de vote au fédéral.

Et comme promis, il a voté pour lui-même. Parlez-moi de ça, un politicien cohérent ! Le candidat indépendant du comté de Chambly-Borduas (une circonscription de 104 995 habitants) s’est présenté à son bureau de scrutin vers 16 h aujourd’hui et ne s’est pas évanoui. Pas plus qu’il n’a pleuré d’émotion de faire ce geste pour la première fois.

Selon son attachée de presse, Patricia Huot, il y avait du monde au poste. Pas pour JF, mais simplement pour exprimer son devoir de citoyen. C’est que, à Chambly, comme ailleurs au Canada, les élections fédérales sont devenues un enjeu de préoccupation majeure pour la population, habituellement blasée. Cette fois, il semble que l’ordre établi des choses pourrait basculer : le NPD serait plus fort que jamais, laissant le Bloc perdre de sérieuses plumes au Québec et les libéraux potentiellement dans la position de troisième parti au Canada. Chaque voix compte.

Une vidéo de son sprint final dans la semaine avant le vote…

Le vent a tourné et l’ambiance de morosité, de sentiment de déjà vu, qui planait au moment où Jean-François Mercier a annoncé sa candidature, le 12 avril dernier, a bien changé. Le « Gros Cave » qui promettait de mettre du piquant dans cette campagne s’est rapidement effacé au profit d’enjeux beaucoup plus sérieux. On aura, au final, pas eu besoin de lui pour sauver le citoyen de son cynisme politique.

On verra ce soir si les habitants de Chambly-Borduas, dans ce nouveau contexte, auront eu envie d’un vote de protestation. Pour faire un gros « fuck off » au système, comme le suggérait Mercier en annonçant son programme.

Voici en gros – plus précisément en grossier ! – ce qu’il a à offrir.

En 2008, c’est le bloquiste Yves Lessard qui remportait les élections avec 50 % des voies, soit 31 773 votes dans son comté. Il est toujours candidat en 2011, tout comme Nathalie Ferland pour les conservateurs, Bernard Delorme pour les libéraux et Nicholas Lescarbeau pour les verts. Chez les « orange », c'est Matthew Dubé qui représente Jack Layton et son NPD.

Jean-François Mercier a misé le tout pour le tout pour les battre tous, avec des promesses alléchantes telles que mettre des flotteurs sur le pont Champlain au cas où il s’effondrait, prolonger l’été des Indiens d’une semaine, faire tout ce qu’il peut pour faire durer Les Midis de Véro jusqu’à minuit et interdire la vente de drogues aux personnes sourdes ainsi qu’aux nains. La plus grosse de ses promesses est cependant de prendre en charge ses responsabilités s’il est élu. Ce qui ne changera rien à rien, plaide-t-il de toute façon : le système restera corrompu, les routes, trouées, et l’argent, encore mal administré.

Une autre promesse farfelue…

Un ami, appelons le Chameau, m’a confié ceci à propos de la campagne de Mercier. Un avis que je partage : « Je suis mitigé entre le réel plaisir que je prends à rire de ses blagues et le réel danger d'alimenter le désintérêt des gens moins politisés. Mais il y a aussi quelque chose d'étonnant. C’est que la campagne qu'il a menée, sous le signe de la grossièreté, n'était pas si éloignée, par moments, de la vraie campagne des conservateurs. »

Enfin, bonne nouvelle pour les curieux et fans du King de V parce que ce soir, nous serons sur place avec Jean-François Mercier, dans son comté, pour suivre son équipe pendant la soirée électorale, et ce, jusqu’au dépouillement des votes et aux résultats. On parle d’environ 80 personnes, médias inclus.

Suivez-nous!

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant > Fin >>

page 2 de 9