Rue Frontenac - Les mots de Sacha (prise 2)






Les mots de Sacha (prise 2) PDF Imprimer Envoyer
Le blogue de Maude Goyer
Mercredi, 06 avril 2011 22:14

Les journées commencent tôt, chez moi. J’ai mis au monde deux petits insomniaques qui ne voient aucun intérêt à dormir. Surtout pas le matin, quand le soleil se pointe.

Et j’ignore pourquoi, mais mon fils, Sacha, quatre ans, choisit souvent ce moment où toute la maisonnée tourne au ralenti pour me sortir ses petites phrases délicieuses. Visiblement, Fiston a l’esprit clair au petit matin.

Voici quelques-uns de ses jolis mots, qui donnent tout à coup accès à l’imaginaire et l’intellect d’un petit garçon… bien réveillé. Si vous craquez, vous aussi, pour certains propos tenus par vos petits, je vous invite à me les envoyer et je les publierai dans ce blogue : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

* * *

« Maman, j’aimerais que tu jases avec moi », dit Fiston à 6 h 20 un matin. « Mmmh... Je ne suis pas réveillée. Bon. De quoi veux-tu qu’on parle ? » Sacha, les mains tournées vers le ciel : « Mais de tracteurs, de camions, d’avions… As-tu des questions ? »

* * *

« Du jus ! » beugle Sacha, affalé sur le fauteuil, les yeux rivés à la télévision. « Euh, voyons, Sacha, tu es un grand garçon, fais-moi une belle phrase, franchement ! » répond Maman, semi-insultée. « Du jus, ma belle maman chérie d’amour que j’aime à la folie. »

* * * 

Un matin, Fiston arrose les plantes de la maison avec son bel arrosoir neuf. « Maman, le cactus a encore soif », dit-il. « Non, Sacha, c’est suffisant. On va le noyer si on met plus d’eau », répond Maman. Et Fiston ajoute : « Non, maman, le cactus m’a parlé et il m’a dit qu’il a encore soif, il arrive du désert, lui. »

* * * 

5 h 35 du matin. Sacha a allumé la lumière de sa chambre et est assis bien droit dans son lit. Maman arrive, encore endormie. Et légèrement découragée. « Sacha… voyons… c’est la nuit… » « Oui, mais moi, je ne dors plus. J’ai du travail à faire. »

* * *

La première neige est tombée. Un beau tapis blanc couvre le sol. « Oh ! la belle neige ! Je veux aller dehors », s’exclame Fiston. « Mais voyons, trésor, il est 6 h 15 ! »

Commentaires (0)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy