Martin Léon: concept unique, résultat probant Imprimer
Détente - Poste d'écoute
Écrit par Philippe Renault   
Samedi, 06 juin 2009 20:28
Mise à jour le Dimanche, 07 juin 2009 00:54

Aussi bien le dire d’entrée de jeu, je n’aime pas les albums live. Trop souvent, il s’agit d’une entreprise mercantile d’artistes en mal d’inspiration qui ne pourraient autrement offrir de nouveau disque. Je n’aime pas les albums live… sauf lorsque l’artiste réussit à transformer ses chansons ailleurs, à leur donner une nouvelle signification, dans une ambiance unique. C’est justement ce qu’est parvenu à faire Martin Léon, avec Moon Grill. Soulagement!

 

Saluons tout d’abord le concept derrière cette captation. Ce n’est pas sur la scène du Lion d’Or ou du National que Martin Léon a interprété les treize titres de l’album. Il a plutôt opté pour le studio Piccolo, en présence d’une poignée d’amis proches.

Ces derniers ont ainsi assisté à la séance d’enregistrement écouteurs sur la tête, afin de ne rater aucune note. Difficile de faire plus intime. Du même coup, l’auditeur a en sa possession un opus à la qualité sonore irréprochable, ce qui n’est pas toujours le cas d’un live. Mais comme on a souvent le défaut de nos qualités, ce raffinement sonore peut s’avérer porteur d’une certaine froideur par moments, à l’instar de la pochette bleutée contenant le CD.


Nouvel enrobage

Autre aspect digne de mention: le nouvel enrobage donné à l’œuvre de l’auteur-compositeur-interprète, qui livre des extraits de ses deux albums, Kiki BBQ et Facteur Vent. L’apport de ses musiciens joue pour beaucoup à cet égard.

La guitare de Rick Haworth est chargée d’ambiances, tandis que le violoncelle de Mélanie Auclair se veut un catalyseur de mélancolie (Le râteleur, J’aime pas ça quand tu pleures, par exemple). S’ajoutent au groupe Martin Lizotte (orgue), Alexis Dumais (basse) et Pascal Racine-Venne (batterie), qui y vont d’une performance sans faille.

À plusieurs moments, Moon Grill s’écoute comme s’il s’agissait d’une nouvelle œuvre, tant nos oreilles sont frappées d’un nouvel environnement sonore. Cet album live a sa raison d’être et bien des artistes devraient le prendre en exemple.

Martin Léon, Moon Grill, La Tribu