Rue Frontenac - Faire travailler sa matière grise avec Portal 2






Faire travailler sa matière grise avec Portal 2 PDF Imprimer Envoyer
Détente - Jeux vidéo
Écrit par Jean-François Codère   
Dimanche, 08 mai 2011 00:00
Mise à jour le Dimanche, 08 mai 2011 14:37

Une fois de temps en temps, on tombe sur un jeu vidéo qui nous fait écarquiller les yeux d'émerveillement. C'est le cas de Portal 2.

Je l'avoue tout de suite, je n'avais jamais eu la chance de jouer au premier Portal. Honte à moi, d'autant plus que c'est en plein le genre de jeu pour lequel j'ai un faible: un jeu intelligent avec des mécaniques déjantées.

Sur papier, Portal 2 est dénudé et repose presque entièrement sur un seul concept: celui des portails. Il n'y a pas vraiment d'histoire et très peu de personnages. Visuellement, les environnements sont hyper simplistes. Mais les portails...

Il est assez facile de décrire le concept des portails, mais difficile de lui rendre justice sans que vous ne le voyiez. En gros, vous êtes en possession de ce qui ressemble à un gros fusil. Celui-ci ne tire rien. Il sert plutôt à créer des portails, des sortes de trous entre lesquels vous pouvez voyager instantanément.

L'environnement de Portal 2 peut paraître simpliste, mais attendez de voir les portails...  Photo courtoisie

Exemple type: vous créez deux portails sur des murs opposés dans une pièce. Il vous suffit alors d'entrer dans l'un pour ressortir de l'autre. Le concept a déjà été employé en science-fiction, mais jamais de façon aussi pure. C'est que le portail en question ne vous donne pas l'impression de vous téléporter d'un endroit à l'autre, mais simplement de passer de l'un à l'autre, tout naturellement, sans transition.

Les portails vous permettent même de voir au travers d'eux. Créez des trous sur deux murs opposés, comme dans l'exemple précédent, et vous pourrez voir votre dos à travers l'un d'eux. Il y a des exemples plus poussés. Vous pourriez créer un trou dans un mur et un autre au plafond. Entrez dans le mur... et tombez du plafond.

Il faut vraiment jouer à Portal, ou à tout le moins en voir une vidéo comme celle ci-dessous, pour bien comprendre la portée de cette mécanique.



Le seul objectif de Portal 2, c'est de progresser. Vous êtes en quelque sorte un rat de laboratoire que l'on balade d'une pièce à une autre. À chaque fois, votre seul but est de sortir de la pièce en résolvant les énigmes qui vous empêchent de le faire. Évidemment, la mécanique tordue des portails a permis aux créateurs d'imaginer des énigmes totalement éclatées, qui vont vous faire travailler les méninges.

Le seul enrobage autour de cette série d'intrigues, c'est une voix féminine robotisée venue d'on ne sait où qui intervient de temps à autre, surtout entre les différentes pièces, avec un humour à la fois fin et décapant. Celle-ci vous fait vraiment sentir comme le rat de laboratoire que vous êtes et semble avoir autant de considération pour votre vie qu'un chercheur peut en avoir pour ses petites bêtes, soit pas tellement.

Si j'étais un parent excédé par la violence de certains jeux, je me précipiterais sur Portal 2. Mon ado ou jeune ado — ça pourrait être complexe pour un enfant — serait peut-être déçu en voyant l'emballage sur le coup, mais je suis persuadé qu'il deviendrait rapidement accro et apprendrait du même coup à utiliser sa matière grise.

Commentaires (1)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
The cake is a Lie...
0
''Le seul enrobage autour de cette série d'intrigues, c'est une voix féminine robotisée venue d'on ne sait où qui intervient de temps à autre''

Ah, JF, si tu avais joué au premier tu saurais qui est notre bonne amie GladOS et pourquoi tu te sens comme un rat de laboratoire... Je conseille donc l'orange Box sur Xbox 360 et PC (mais pas PS3 : trop buggée). 10$ pour cinq grands jeux incluant le premier portal, qui dure environ 2 heures et demi mais qui reste tout de même génial, drôle, complet... le scénario inexistant fait ressortir des personnages ultra charismatiques comme Companion Cube ou bien justement GladOS.

''This was a triumph
I'm making my note here :
Huge Success !
It's hard to overstate my satisfaction !''

Lorsque l'on aime portal, c'est pour la vie. je recommande cette licence à tous.
The Lost Prophecies , mai 14, 2011

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy