Rue Frontenac - Mortal Kombat — Sanglant à souhait






Mortal Kombat — Sanglant à souhait PDF Imprimer Envoyer
Détente - Jeux vidéo
Écrit par Jean-François Codère   
Samedi, 30 avril 2011 14:15
Mise à jour le Samedi, 30 avril 2011 17:56

Le risque de se casser la gueule avec une nouvelle version de Mortal Kombat était élevé. Très élevé. Disons qu’après l’immense succès de la version originale, il y a déjà plus de 18 ans, la liste des nouvelles versions et des suites n’a pas été enrichie que de succès...

Cette fois, par contre, on peut vraiment se demander ce que Warner Bros. aurait pu mieux faire tout en restant dans les limites de l’esprit de la franchise.

Premier point crucial : le respect de l’historique de la franchise. Même si vous n’avez pas joué à un seul épisode de Mortal Kombat depuis le tout premier, vous allez rapidement retrouver vos repères. Bien sûr, il y a tout un paquet de personnages qui se sont ajoutés depuis. Ils étaient sept au début, ils sont maintenant 27 sur Xbox 360 et 28 sur PS3.

Un invité de marque : Kratos

Un de plus sur PS3 ? Oui, et tout un : Kratos, le héros de la série God of War, de Sony. Au-delà du simple fait que le personnage lui-même est savoureux, son intégration dans Mortal Kombat est réussie de façon sublime.

D’abord, du point de vue visuel, il n’y a aucun doute que c’est bel et bien lui et non une copie. Je n’ai pas vérifié, mais il y a fort à parier que la production artistique de ce personnage ait carrément été faite par Sony, qui a livré à Warner un personnage « clé en main » ou presque. Mais plus important, on a trouvé une façon d’intégrer presque tout son arsenal de gestes dans les combats.

Mortal Kombat : une réussite sur toute la ligne.  Photo courtoisie Warner Bros.

On a aussi fait un excellent travail pour offrir aux joueurs une certaine variété. C’est souvent le problème des jeux de combat : ils peuvent devenir rapidement répétitifs.

On a entre autres créé un mode histoire très impressionnant. Précisons qu’il y a peu de chances que le scénario remporte un Oscar, mais il faut néanmoins saluer le travail de ses concepteurs, piégés dans un carcan où l’histoire doit générer un combat face à face après chaque minute ou presque... Dommage que la qualité visuelle douteuse des cinématiques ternisse un peu leurs efforts.

Ce mode histoire a l’avantage de vous forcer à utiliser différents personnages, et donc à apprendre à la fois à les utiliser et, de façon plus générale, à vous renouveler plutôt qu’à vous concentrer sur un personnage et deux ou trois gestes seulement.

Idem pour d’autres modes, comme la « Tour des défis », dont le nom est assez explicatif et où vous devez relever des défis qui ressemblent au départ à des tutoriels, pour tranquillement devenir vraiment difficiles et précis.

De sublimes massacres

Mais au fond, je vous parle de tout ça et il n’y a vraiment qu’une chose que vous souhaitez savoir : les « Fatalities », est-ce qu’ils sont hot ?

Rappelons pour les novices que la signature de la série Mortal Kombat, c’est la possibilité d’achever votre adversaire de façon particulièrement sanglante au terme d’une victoire. Chaque personnage dispose de quelques gestes « signature » pour ce faire. C’est ce que les amateurs appellent des « Fatalities », du nom qui apparaît au singulier en grosses lettres sanglantes au terme de ces massacres.

Alors, est-ce qu’ils sont hot ? Oui. Comme n’importe quoi, il y en a de meilleurs que d’autres, mais dans l’ensemble, ils sont excellents et, oui, sanglants à souhait. Ce n’est définitivement pas le genre de jeu auquel vous voudrez jouer en présence de vos enfants.

C’est d’autant plus vrai que chaque personnage a maintenant aussi une sorte de petit « Fatality » qu’il peut effectuer en plein combat. Ce sont des coups « Rayon-X », parce que quand ils sont effectués, le corps de l’adversaire est passé au rayon X pour que l’on voie bien les os se fracturer.

Un joueur intéressant

Cet excellent opus de Mortal Kombat est une très bonne nouvelle pour les amateurs du genre et, par extension, pour les amateurs de jeux vidéo dans leur ensemble parce qu’il confirme que Warner Bros., sous la direction du Québécois Martin Tremblay, est vraiment devenue un autre compétiteur sérieux capable de produire des jeux de grande qualité, ce qu’elle avait par ailleurs déjà démontré en prenant le monde par surprise avec Batman : Arkham Asylum.

Commentaires (3)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
Reponse a Lost Prophecies
0
Achete-en un, download l'autre? Ou download les deux...
Evidence , mai 17, 2011
Re: The Lost Prophecies
0
Je te conseille grandement Portal 2... il est super long et très amusant à jouer ! Un bon 9/10 !
Tchu , mai 01, 2011
PORTAL KOMBAT !
0
Sérieusement, les deux jeux (Portal 2 et MK) sont sortis le même foutu jour et je ne peux tout simplement pas me décider au point où je n'ai encore acheté AUCUN des deux, je me suis refais le premier Portal sur ma Orange Box, j'ai rejoué à Mortal Kombat sur SEGA Genesis et pourtant je peux juste pas me décider...
The Lost Prophecies , avril 30, 2011

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy