Rue Frontenac - Inspirante pour un couple d'écrivains






Inspirante pour un couple d'écrivains PDF Imprimer Envoyer
Détente - Belles ancestrales
Écrit par Jacques Bourdon   
Jeudi, 14 octobre 2010 08:47
Mise à jour le Mercredi, 27 octobre 2010 10:43

Située au 3813 Chemin Saint-Charles à Lachenaie, tout près de la rivière des Mille-Îles, cette authentique maison de pierres est toujours accompagnée de ses vieux bâtiments d’époque, ce qui ajoute à son cachet ancestral. Elle aurait été érigée avant 1746. On ne peut préciser la date exacte de sa construction, mais selon les recherches effectuées, elle existait déjà en 1746.

La maison François-Mathieu a accueilli successivement sous son toit sept générations d’une même famille, dont la majorité étaient cultivateurs. À une certaine époque, la grande maison a même été divisée en deux logements, ce qui laisse croire qu’il y aurait eu cohabitation entre père et fils.

Malgré son âge vénérable, cette vieille demeure a conservé le charme de ses premiers jours, ce qui est tout à l’honneur des propriétaires actuels qui ont su la restaurer dans le respect de son état original.

Achetée en 1991 par deux écrivains, Réal Bossé et Marianne Hébert, cette inspirante propriété est un endroit de prédilection pour la création de leurs œuvres. Le couple y a également ouvert un gîte du passant, permettant ainsi aux visiteurs de vivre dans l’atmosphère des habitations du 18e siècle.

Malgré son âge vénérable, cette vieille demeure a conservé le charme de ses premiers jours. Photo Jacques Bourdon

La maison François-Mathieu porte aussi le nom de «Gîte La Sauvagine» et on peut visiter son site Internet.

Cliquez ici pour une sélection de photos de l'événement.
Cliquez sur la photo pour voir la galerie d'images de Jacques Bourdon

 

 

Commentaires (1)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
Les belles ancestrales
0
J'aimerais beaucoup voir l'ensemble de ces belles chroniques édité dans un cahier spécial que je conserverais précieusement et dont une autre copie pourrait faire un excellent cadeau.
Bravo pour votre beau travail, monsieur Bourdon,
Thérèse Andrésmilies/smiley.gif
Thérèse André , octobre 29, 2010

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy