Rue Frontenac - THQ concentre ses activités à Montréal






THQ concentre ses activités à Montréal PDF Imprimer Envoyer
Affaires - Entreprises
Écrit par Jean-François Codère   
Lundi, 13 juin 2011 15:21
Mise à jour le Lundi, 13 juin 2011 16:21

L'entreprise de jeux vidéo américaine THQ a annoncé lundi la fermeture de deux de ses studios, situés au Royaume-Uni et à New-York, dans le cadre d'un plan qui favorisera plutôt son nouveau studio de Montréal.

La rumeur d'un transfert des employés du studio de THQ à Manhattan, connu sous le nom de KAOS, courait déjà depuis plusieurs mois, soit avant même en fait que celui-ci ne mette la touche finale à son dernier jeu d'importance, Homefront. Quelques employés du studio montréalais avaient participé à distance à Homefront, mais c'est à Montréal que THQ avait invité la presse nord-américaine à essayer le jeu en primeur, faisant coïncider l'événement avec l'inauguration officielle du studio.

D'après le communiqué émis par THQ, c'est à Montréal que sera transféré le développement de la franchise Homefront. Un responsable du studio montréalais, Johan Eile, a toutefois précisé qu'il n'était «pas capable de confirmer l'information aujourd'hui».

THQ prévoit offrir à ses employés d'appliquer sur les postes ouverts dans ses autres studios à Montréal, Vancouver et Austin (Texas). «Nous allons essayer d'en engager, nous avons besoin de monde», a indiqué Johan Eile.

C'est à Montréal que THQ avait convié la presse nord-américaine pour essayer son jeu Homefront. Photo Rue Frontenac

Montréal plaque tournante

Ce n'est pas la première fois qu'une entreprise de jeux vidéo étrangère favorise Montréal aux dépens de studios établis dans son pays d'origine, entre autres à cause des généreux programmes de subvention offerts par le gouvernement du Québec. Ce fut notamment le cas d'Eidos (Royaume-Uni) et de Funcom (Norvège).

De même, quand l'entreprise américaine Warner Bros. avait choisi Montréal pour ouvrir son nouveau studio, le président de Warner Bros Games, le Québécois Martin Tremblay, avait laissé savoir que la haute direction de l'entreprise rechignait à bouder les États-Unis, mais avait finalement cédé.

L'annonce de THQ correspond avec l'entrée en poste au sein de son studio montréalais du créateur Patrice Désilets, l'un des responsables de la franchise Assassin's Creed, dont la clause de non-concurrence avec Ubisoft venait à échéance vendredi soir à minuit. Rappelons qu'Ubisoft avait récemment obtenu une injonction contre lui et un de ses collègues afin de les empêcher de marauder d'autres employés de la firme française.

Commentaires (0)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy