Rue Frontenac - Un appui de taille pour la fusion Londres-TMX






Un appui de taille pour la fusion Londres-TMX PDF Imprimer Envoyer
Affaires - Bourse
Écrit par Michel Van de Walle   
Jeudi, 23 juin 2011 10:50
Mise à jour le Jeudi, 23 juin 2011 10:56

Le projet de fusion des Bourses canadiennes avec celle de Londres vient d'obtenir un appui important. L'International Shareholder Services (ISS) estime en effet que l'offre de la London Stock Exchange (LSE) comporte moins de risques que celle du consortium canadien Maple.

ISS est une firme réputée généralement écoutée par les investisseurs institutionnels lorsque vient le moment de décider de leur vote, souligne une dépêche du Globe & Mail de Toronto. Une portion importante des actions du TMX est détenue par des investisseurs américains.

L'appui de ISS survient une semaine avant que ne se tienne l'importante assemblée des actionnaires du Groupe TMX qui, le 30 juin, doit se prononcer sur le projet de fusion avec Londres.

Selon ISS, l'endettement du Groupe TMX qui surviendrait à l'issue d'une éventuelle prise de contrôle par Maple constitue un « risque » qui pourrait limiter la capacité de croître de la nouvelle entité. ISS estime que l'offre de Londres permettrait une réduction des coûts tout en améliorant sa position concurrentielle à l'échelle internationale.

Rappelons que le Groupe TMX, qui contrôle les Bourses de Toronto et de Montréal, fait l'objet d'une vive bataille entre la LSE et Maple.

Mercredi, afin de convaincre les actionnaires du TMX, la LSE a bonifié son offre d'achat par l'ajout d'un dividende spécial de 4 $ par action qui s'ajoute à l'échange d'actions initialement proposé. Si la LSE l'emporte, elle détiendrait 55 % de la nouvelle entité.

Inquiétudes

Cette prise de contrôle des Bourses canadiennes a suscité l'inquiétude et provoqué la mise en place du consortium Maple, formé de 13 institutions financières canadiennes. On y trouve notamment quatre banques, incluant la Nationale, et plusieurs gestionnaires de portefeuilles, dont Teachers, la Caisse de dépôt et placement du Québec ainsi que le Fonds de solidarité de la FTQ.

Dans le but de barrer la route à Londres, Maple a annoncé en soirée mercredi qu'il améliorait sa proposition, offrant désormais 40 $ comptant pour chaque action du TMX, en plus d'un échange de titres qui porte la valeur estimée de sa proposition à 50 $.

Celle de la LSE est évaluée à 49 $.

Commentaires (0)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy