Rue Frontenac - La Bourse de Londres améliore son offre d'achat du Groupe TMX






La Bourse de Londres améliore son offre d'achat du Groupe TMX PDF Imprimer Envoyer
Affaires - Bourse
Écrit par Michel Van de Walle   
Mercredi, 22 juin 2011 14:22
Mise à jour le Mercredi, 22 juin 2011 14:37

Dans le but de barrer la route à son rival canadien Maple, la Bourse de Londres se dit maintenant disposée à verser un dividende spécial de 4$ pour chaque action du Groupe TMX si son projet de fusion est accepté.

L'annonce survient à peine une semaine avant que ne se tienne l'assemblée des actionnaires du Groupe TMX, le 30 juin prochain, convoquée pour entériner le projet d'achat des Bourses de Toronto et de Montréal par Londres.

L'offre initiale de la London Stock Exchange (LSE) prévoyait simplement d'échanger ses actions contre celles du TMX afin de réaliser la fusion. À l'issue de ce processus, la LSE aurait contrôlé 55 % des intérêts dans le nouveau groupe.

Au prix actuel, les actionnaires du Groupe TMX recevraient l'équivalent de 45$ pour chacune de leurs actions. L'ajout du dividende spécial porte cette valeur à 49$.

La Bourse de Montréal fait partie du Groupe TMX convoité par la Bourse de Londres. Photo d'archives

En ajoutant cet élément, la LSE chercher à damer le pion au Groupe Maple qui dit offrir l'équivalent de 48$ par action du Groupe TMX, dont un peu plus de 33$ au comptant, le reste étant par un échange d'actions.

Rappelons que le Groupe Maple, dirigé par l'ancien président de la Bourse de Montréal, Luc Bertrand, est formé de 13 institutions canadiennes, dont la Banque Nationale, la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Mouvement Desjardins, le Fonds de solidarité FTQ, Teacher's, la Banque TD, etc.

Maple cherche à empêcher la Bourse de Londres de prendre le contrôle des deux bourses canadiennes, n'y trouvant aucun avantage pour l'avenir du secteur financier du pays. Le consortium a notamment l'appui du premier ministre du Québec, Jean Charest.

La LSE a besoin de l'accord des deux-tiers des actionnaires du TMX pour réaliser son projet d'acquisition. La décision d'améliorer son offre par le versement d'un dividende spécial confirme implicitement qu'elle craint de ne pas l'emporter contre Maple.

La LSE s'est aussi engagée à maintenir le dividende annuel régulier de 1,60$ par action que verse actuellement le Groupe TMX à ses actionnaires.

La Bourse de Londres entend aussi verser un dividende spécial de 1,31$ par action à ses propres actionnaires si ceux-ci entérinent également sa proposition de fusion avec le TMX.

La direction du Groupe TMX, qui appuie Londres et refuse de discuter avec Maple, a réitéré son opposition à l'offre hostile de Maple. Elle la juge insuffisamment élevée, comportant des risques de rejet par les autorités réglementaires et conduisant à une augmentation importante de la dette du Groupe TMX.

Commentaires (0)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy