Rue Frontenac - Walmart veut nourrir la reine






Walmart veut nourrir la reine PDF Imprimer Envoyer
Affaires - Alimentation
Écrit par Marie-Eve Fournier   
Vendredi, 27 août 2010 15:53
Mise à jour le Dimanche, 29 août 2010 22:22

La chaîne de supermarchés Asda, qui appartient à Walmart, veut nourrir la reine d’Angleterre, Elisabeth II. Au Royaume-Uni, il est de notoriété publique que la nourriture de sa majesté provient des chics épiceries Waitrose.

Dans l’espoir de faire changer les habitudes de Buckingham Palace, Asda a récemment écrit une lettre à la reine lui indiquant qu’elle économiserait des dizaines de milliers de livres sterling en changeant d’épicier.

«Nous avons appris que vous négocierez officiellement vos allocations de dépenses avec le gouvernement pour les dix prochaines années, écrit la filiale de Walmart. Nous ne pouvions nous empêcher de constater qu’en 2009, votre facture d’épicerie s’est élevée à 1 million de livres (1,64 M$ CA). Nous comprenons aussi que vous allez demander une augmentation de 75 % de votre allocation par rapport à 2009.»

La chaîne Asda rappelle ensuite à la reine qu’elle a récemment lancé un programme de plus bas prix garanti, qui permet sur le Web de comparer ses prix avec ceux de ses concurrents. Depuis le 17 juin, Waitrose a été ajoutée à la liste des supermarchés pouvant être comparés.

Celui qui signe la lettre, Simon Hulme, chef des prix chez Asda, va jusqu’à préciser les prix d’une série d’aliments (asperges, champagne Moet & Chandon, saumon fumé et fraises en conserve) qui constitueraient un panier type de Sa Majesté.

«Par exemple, si l’on se fie sur les économies réalisées dans ce panier, la facture chez Asda est inférieure de 27 % à celle de Waitrose. Ainsi, votre budget total pourrait être coupé de 365 livres par semaine (598 $) ou de 135 000 livres (221 000 $) par an, sans compromettre la qualité.»

«Advenant le cas improbable» où Waitrose serait moins chère qu’Asda, Simon Hulme promet même à la reine de lui rembourser la différence, plus un penny.

La nouvelle, rapportée par le magazine Stores, ne dit pas si la reine a changé de supermarché. Stores est publié par la National Retail Federation, le plus important regroupement de commerces au détail des États-Unis.

Commentaires (3)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
Oui Oui
0
Oui, Oui, que la reine d’Angleterre encourage une multinationale capitaliste extrême pour économiser 598$/semaine. C'est rentable dans un portefeuille, mais est-ce rentable humainement ?
Miky , août 30, 2010
Le temps de revoir nos décisions
0
Ça revient à savoir quelles sont les valeurs actuelles de la reine. Est-elle totalement déconnectée de la réalité? Est-ce qu'elle se fout que ses sujets se sacrifient pour qu'elle puisse maintenir sa fidèlité envers ses riches amis à la tête de Waitrose. Est-ce qu'elle veut tellement s'accrocher à ses habitudes et à son confort qu'elle sacrifiera la tradition aux mains du capitalisme extrême? Ou est-ce qu'elle choisira une solution intermédiaire en dépensant plus que le minimum absolu pour favoriser des produits locaux, biologiques, faits avec amour avec des plantes et des animaux traités dans le respect? Inspirera-t-elle les grandes chaînes à se surpasser lui servir ces aliments? Sera-t-elle une grande dame de l'Histoire qui nous inspirera vers nos idéaux?
Eric Chagnon , août 29, 2010
Interesting
0
Je suis cerain que Sa Majesté va servir un très british "interesting" aux Walton. En québécois, ça veut dire : "On s'en ...".

Imaginez-vous un seul instant la commotion que ça causerait dans le royaume? Autant essayer de faire diriger la CIA par les dirigeants chinois!
FootballFan , août 27, 2010

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy