Rue Frontenac - La Vitaminwater n’est qu’une boisson sucrée, conclut un juge américain






La Vitaminwater n’est qu’une boisson sucrée, conclut un juge américain PDF Imprimer Envoyer
Affaires - Alimentation
Écrit par Marie-Eve Fournier   
Mardi, 27 juillet 2010 18:25
Mise à jour le Mardi, 27 juillet 2010 22:27

Un juge fédéral américain vient de conclure que la Vitaminwater n’est qu’une boisson sucrée comme toutes les autres, même si elle est déguisée en breuvage ayant des vertus particulières.

En conséquence, l’utilisation du mot «santé» sur les bouteilles viole les règles de la Food and Drug Administration (FDA), l’équivalent américain de Santé Canada. De plus, les stratégies marketing de la boisson sont susceptibles de tromper les consommateurs, croit le tribunal.

«Les noms des boissons, ainsi que d’autres déclarations sur l’étiquette, ont le potentiel de renforcer la croyance erronée des consommateurs que le produit est composé uniquement de vitamines et d’eau», écrit le juge John Gleeson. En réalité, une bouteille de Vitaminwater contient 33 grammes de sucre contre 39 grammes pour les boissons gazeuses.

La Vitaminwater, produite par Coca-Cola, n’est qu’une boisson sucrée comme toutes les autres, selon un juge fédéral américain. Photo Rue Frontenac

Coca-Cola, propriétaire de la populaire marque depuis 2007, tentait de faire rejeter une demande de recours collectif déposée en octobre 2009 par le Center for Science in the Public Interest. La poursuite devrait maintenant pouvoir suivre son cours.

Les plaignants allèguent que la Vitaminwater viole une série de lois en utilisant des mots et des expressions tels que «rescue» (sauvetage), «defense» (défense) et «nutrient-enhanced» (renforcé de nutriments) sur ses emballages.

33 grammes de sucre par bouteille

Le juge leur donne raison. Il précise, entre autres, que Coca-Cola ne devrait pas indiquer sur les bouteilles contenant la saveur «Focus» que la boisson «peut réduire les risques de maladies visuelles qui viennent avec l’âge».

Une règle de la FDA, appelée «Jelly Bean», interdit notamment aux entreprises d’enrichir la malbouffe de nutriments pour ensuite en vanter les qualités pour la santé.

Selon les nutritionnistes du Center for Science in the Public Interest, les effets nocifs des 33 grammes de sucre contenus dans chaque bouteille de Vitaminwater (obésité et diabète) ne compensent pas pour les avantages que pourraient procurer les vitamines qui y sont ajoutées. Les 120 calories par bouteille proviennent toutes du sucre. Le jus ne compte que pour 1 % du contenu.

Aux États-Unis, le nombre de calories est indiqué sur les étiquettes. Mais au Canada, l’eau vitaminée est exemptée de l’obligation de fournir un tableau de valeurs nutritives puisqu’elle se présente comme un produit de santé naturelle.

Allégations aussi au Québec

Sur les étiquettes bilingues des bouteilles vendues au Québec, on retrouve aussi ce genre d’allégations. Par exemple, Coca-Cola prétend que la saveur kiwi-fraise additionnée de vitamine A et de lutéine, appelée «Focus», «est favorable pour la santé de tes yeux et de ta peau».

Quant à la boisson au fruit du dragon, avec vitamines B et C, elle «nourrit tes muscles. Favorise ta santé. Pour ce qui est de te recharger pour la journée, tu verras qu’avec une seule bouteille tu seras prêt à affronter la terre entière».

La version canadienne du site Web de la Vitaminwater précise que la boisson est «une eau enrichie remplie d’éléments nutritifs». «La vision de Bikoff (le créateur de la boisson) a donné naissance à Glacéau et a changé à jamais l’industrie des boissons. C’est lui qui a créé la première catégorie d’eau enrichie.»

«Glacéau Vitaminwater a bon goût tout en étant nutritive. Elle est remplie d’éléments nutritifs. En plus d’offrir un excellent complément alimentaire à tous ceux qui ne suivent pas le meilleur régime qui soit, chaque saveur de Vitaminwater possède une combinaison unique de nutriments pour fournir un bienfait particulier à ceux qui en ont besoin pour passer la journée», ajoute-t-on.

Commentaires (1)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
Fausses allégations
0
Vendredi le 13 août dernier, une camionnette de cette compagnie est stationnée devant les guichet de l'entrée de La Ronde affichant la marque du produit et un kiosque est installé et animé par deux employée de VITAMINWATER.
Sous le prétexte d'amasser des dons en argent avec l'intention d'appuyer des «activités" sportives pour les jeunes.
Les employées ne sont pas en mesure de fournir des informations relatives aux composantes du produit. De plus, les employées invoquent qu'il n'y a pas d'obligation d'étiqueter la bouteille puisqu'il s'agit d'une boisson "santé" et "naturelle".
Il doit être possible de faire déguerpir ces gens de La Rondesmilies/cheesy.gif
Louis Denis et Olga , août 16, 2010

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy