Rue Frontenac - Étude de l’OCDE – Le Canada favorise les gros utilisateurs de téléphonie






Étude de l’OCDE – Le Canada favorise les gros utilisateurs de téléphonie PDF Imprimer Envoyer
Affaires - Technologie
Écrit par Jean-François Codère   
Jeudi, 23 juin 2011 17:44
Mise à jour le Jeudi, 23 juin 2011 19:09

Les prix des télécommunications au Canada figurent parmi les plus compétitifs au monde... à condition d'être un très grand utilisateur, peut-on conclure d'une étude publiée aujourd'hui par l'OCDE.

L'étude Perspective des communications de l'OCDE 2011, publiée tous les deux ans, compare tout un lot de statistiques touchant la téléphonie fixe ou mobile, la télévision et l'accès Internet parmi ses pays membres.

Elle fait généralement beaucoup parler au Canada, surtout en raison des piètres performances généralement affichées par le pays dans le domaine de la téléphonie mobile.

À ce titre, le Canada se classe encore bon dernier pour ce qui est du taux de pénétration du mobile, avec environ 70,6 comptes par 100 habitants en 2009. Les États-Unis en ont 89,2, alors que la moyenne de l'OCDE est de 102,6. L'Estonie vient au premier rang, avec 203 comptes de téléphones mobiles par 100 habitants, ce qui signifie que chaque citoyen dispose en moyenne de plus de deux comptes.

Le Canada se classe encore bon dernier pour ce qui est du taux de pénétration du mobile. Photo d’archives RueFrontenac.com

En revanche, le Canada vient au premier rang pour ce qui est du taux de pénétration des lignes fixes, avec 55,4 lignes par 100 habitants, toujours en 2009, comparativement à une moyenne de 37,4.

Au chapitre des prix du mobile, la performance du Canada s'accentue nettement au fur et à mesure de l'utilisation.

Ainsi, pour un maigre «panier type» de 30 appels par mois, le Canada vient au 33e rang, le deuxième plus cher. En revanche, pour le panier le plus lourd, avec 900 appels, le Canada remonte au 5e rang. Cette tendance est aussi visible pour les appels sur ligne fixe, où le Canada passe du 20e au 5e rang entre le panier le plus petit et le plus gros.

Accès Internet

Dans un autre domaine où les Canadiens ont largement fait connaître leur mécontentement au cours des derniers mois, celui de l'accès à Internet, la performance du Canada est au mieux ordinaire.

Ainsi, le pays vient au 10e rang dans un classement divisant le prix par la vitesse de connexion annoncée. Ces vitesses de connexion annoncées (20,8 mégabits/seconde) sont d'ailleurs inférieures à la moyenne de l'OCDE (37,5 Mbps), mais supérieures à celles des États-Unis (14,7 Mbps).

Ceci dit, il y a un écart significatif entre les vitesses «annoncées» et les vitesses réelles ou «observées», selon l'OCDE. Ainsi, la vitesse «réelle» redescend à 4,7 Mbps au Canada, comparativement à 4,6 Mbps aux États-Unis. La situation est toutefois similaire partout, de telle sorte que le rang du Canada ne change à peu près pas (11e). Ce sont les Coréens qui peuvent se brancher sur Internet le plus rapidement, avec une vitesse moyenne observée de 16,6 Mbps.

Fait à noter, les Canadiens sont très gourmands sur le Net, puisqu'ils se classent deuxième, derrière la Corée, en termes de traffic Internet généré par capita: pas moins de 2 288 teraoctets/mois. C'est quand même la moitié moins que les Coréens (4 455 To/mois).

Le Canada est l'un des quatre seuls pays de l'OCDE où tous les forfaits d'accès à Internet haute vitesse observés par l'OCDE comportaient une limite de consommation de données. Les autres sont l'Australie, l'Islande et la Nouvelle-Zélande. Parmi eux, c'est au Canada que les plafonds sont les plus élevés en moyenne. De l'autre côté du spectre, l'OCDE a relevé 20 pays où la notion de limite de consommation n'existait pour aucun forfait.

Commentaires (2)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires
RE:les vraies affaires
0
L'article fait mention de moyennes nationales.les ville offrent un accès à plus de 50Mb/s mais la vitesse baisse rapidement en banlieue. ils n'est question que des 23 pays de l'OCDE.Certains pays d'Afrique et d’Asie ont des services cellulaires de base beaucoup moins cher qu'ici.
etienne morin , juin 24, 2011
Les vraies affaires
0
Est-il possible de rétablir les faits, je connais des personnes qui voyagent au niveau international et qui me rapporte la réalité,
pour ce qui est de la vitesse, des prix et de la technologie, ici en amérique on est très en retard n'en déplaise a ces sondeurs.

Ici en télévision, on débute la haute-définition, pour Internet et la haute-vitesse, quelle farce et pour la technologie, allez voir ailleurs, vous risquez d'etre fort surpris?
Avocat du diable , juin 23, 2011

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy