Rue Frontenac - Le cofondateur d'Apple honoré par Concordia






Le cofondateur d'Apple honoré par Concordia PDF Imprimer Envoyer
Affaires - Technologie
Écrit par Jean-François Codère   
Mercredi, 22 juin 2011 16:25
Mise à jour le Mercredi, 22 juin 2011 16:42

L'Université Concordia a profité de la remise de diplômes aux étudiants de sa faculté du génie et de l'informatique, mercredi, pour décerner un doctorat honorifique à l'un des cofondateurs d'Apple, Steve Wozniak.

« Ce diplôme est très important pour moi, je vais en pleurer », a lancé d'entrée de jeu M. Wozniak, pour qui il s'agissait tout de même d'au moins un cinquième diplôme du genre.

« Le dernier, au mois de mai, j'ai vraiment dormi avec et pleuré, a-t-il insisté auprès des journalistes après la cérémonie. Ce genre d'honneur ne signifiait pas grand chose pour moi avant mais maintenant, il n'y a rien de plus important. »

Dans un discours aux étudiants un peu décousu, « The Woz » a entre autres rappelé ce qui a fait le succès d'Apple: la technologie, certes, mais aussi le côté humain. « Nous sommes passés d'un monde analogue à un monde numérique », a-t-il d'abord constaté, avant de préciser que le « vrai monde » est toujours analogique et « qu'on a besoin des deux ».

« Nous avons besoin que les choses fonctionnent et c'est un peu le côté numérique. D'un autre côté, il faut que les gens puissent être attirés par les objets que nous créons et c'est un côté plus analogique. »

Steve Wozniak s'est dit extrêmement touché par l'honneur que lui a fait l'Université Concordia. Photo Rogerio Barbosa

En conférence de presse par la suite, il est revenu sur l'époque où lui et Steve Jobs ont fondé Apple. « J'étais un ingénieur et j'étais très déterminé à l'être, avec tout ce que ça implique de pureté. Steve, lui, avait cette vision des vrais gens et de comment il fallait le plus possible masquer les concepts de bits, de pixels, etc. pour leur offrir un produit qui répondait à leurs besoins. C'est très important pour ces ingénieurs de se demander: Comment sont mes utilisateurs? Comme moi? C'est comme ça que Steve Jobs pense et c'est ce qui fait que je l'admire. »

Sans argent

M. Wozniak a rappelé que quand lui et Steve Jobs ont fondé Apple, ils étaient dans la jeune vingtaine et n'avaient pas d'argent, pas plus qu'ils n'avaient d'amis qui avaient de l'argent. « Il faut faire avec le peu d'argent que vous avez. C'est ce qui vous force à trouver des solutions. »

À ceux parmi les finissants qui pourraient être tentés de croire que tout a déjà été inventé et qu'il est difficile de se démarquer, Wozniak répond que toutes les générations ont pensé de la sorte.

« Il est vrai qu'on vient de passer un cycle d'innovation très rapide propulsé par la loi de Moore (NDLR: il en existe quelques unes, mais en gros elles disent que la puissance des éléments techniques des ordinateurs double à tous les 18 mois), mais ça continue, dans tous les domaines. Pensez à comment votre vie a pu changer à cause d'applications sur des téléphones intelligents. Qui aurait dit ça il y a cinq ans? »

En tant qu'entrepreneur, Wozniak encourage évidemment les étudiants à prendre les devants. « Il n'y a pas de mal à travailler dans une entreprise au départ, pour apprendre comment ça fonctionne. Mais sautez quelques partys les soirs et utilisez plutôt ce temps pour travailler sur vos propres projets. Créez une application iPhone! »

Commentaires (0)

Flux RSS pour les commentaires

Affichez les commentaires

Ecrivez un commentaire

Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy